Inscription à la lettre d'information

Accueil > Nos projets > Projets soutenus > Risques liés à la mobilité > La technique - Examen cinématique du rachis cervical : développement d’un outil de prévision et d’analyse des mobilités rachidiennes.

La technique - Examen cinématique du rachis cervical : développement d’un outil de prévision et d’analyse des mobilités rachidiennes.

Objet de la recherche

L’amélioration des systèmes de sécurité à bord des véhicules automobiles tend à minimiser la gravité des traumatismes corporels. Les pathologies légères consécutives aux accidents sont par contre en augmentation notamment en ce qui concerne le rachis cervical.

Ces « entorses » cervicales posent un problème d’évaluation du degré d’handicap réel de la victime et de son éventuelle incapacité ou invalidité.

Les outils existants sont inadaptés car trop intrusifs et coûteux.

Méthodologies - Etapes

Cette recherche, utilisant le système ultrasonore ZEBRIS, devrait permettre de développer un moyen d’investigation non irradiant et économiquement adapté.

Sur le plan de la prévention des risques, il s’agit d’établir un diagnostic quant à l’éventuelle diminution des mobilités articulaires consécutives à un accident ou liées au vieillissement.

Ce système pourra également être performant dans le suivi thérapeutique dans le cadre de la rééducation.

Enfin, en matière médico-légale, le projet permettra de disposer d’un outil, de mise en œuvre simple, de mesure standardisée des amplitudes articulaires utile à la détermination objective du préjudice fonctionnel d’une victime.

Equipe de recherche :

  • ENSAM (Ecole Nationale Supérieure d’Arts & Métiers) - Paris
  • Laboratoire de Biomécanique – Paris

Partenaires scientifiques et techniques

  • Hermann GÖTZ, Professeur à l’ENSAM
  • Gérard SAILLANT, Professeur à l’hôpital de la Pitié Salpêtrière de Paris
  • Michel REVEL, Professeur à l’hôpital Cochin de Paris

Dates et chiffres clés

  • Avis favorable du C.S. :
    7 octobre 2004
  • Décision du C.A. :
    7 novembre 2005
  • Durée prévue :
    3 ans
  • Signature de la convention :
    12 mai 2006
  • Coût total du projet :
    486 966 € TTC
  • Part de la fondation :
    118 341 € TTC
  • Fin réelle :
    25 juin 2009

En poursuivant votre visite, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance du site et à optimiser votre navigation.