Inscription à la lettre d'information

Accueil > Nos projets > Projets soutenus > Risques liés à la mobilité > Etude comparative des procès-verbaux mortels dans les années 1990, 2000 et 2010

Etude comparative des procès-verbaux mortels dans les années 1990, 2000 et 2010

Articles nos-projets Fondation MAIF

Réalisation d'un nouvel état des lieux sur l'année 2011 et d'étendre les champs d'observation non seulement aux accidents mortels de la circulation mais aussi aux accidents corporels

Résultats et Valorisation

  • les conclusions complémentaires de l'étude apporteront des explications sur l'évolution des accidents et l'efficacité des systèmes de sécurité mis en place au cours des dix dernières années et proposeront des thèmes de recherche vers lesquels la sécurité routière pourra s'orienter.
  • des résultats diffusés à travers diverses publications et diverses présentations dans des conférences internationales telles que l'AAAM (Association for the Advancement of Automotive Medicine), l'ESV (Enhanced Safety of Vehicles) ou l'ESAR (Expert Symposium on Accident Research).

Résumé

Dans le cadre du programme Transports Terrestres Durables 2011, de l'appel à projets de l'Agence Nationale de la Recherche (ANR), le CEESAR et trois autres partenaires (LAB, CETE Normandie Centre et IFSTTAR) ont soumis le projet "VOIESUR - Véhicule Occupant Infrastructure Etudes de la Sécurité des Usagers de la Route". Ce dernier a été sélectionné et financé en partie par l'ANR.

Dans ce projet d'analyse des procédures d'accidents (projet VOIESUR), cette étude se propose de réaliser un nouvel état des lieux sur l'année 2011 et d'étendre les champs d'observation non seulement aux accidents mortels de la circulation mais aussi aux accidents corporels.

La majeure partie de cette étude en termes de charge de travail consistera à réaliser le système d'information en identifiant et en récueillant les variables pertinentes. En pratique, il s'agit de coder de façon exhaustive les procès-verbaux mortels et des accidents du département du Rhône (pour rapprocher les données de VOIESUR avec celles du registre du Rhône) et de coder un échantillon d'accidents corporels.

Cette base de données très complete servira de socle pour le redressement de la base de données accidentologiques nationale (Bulletin d'Analyse des Accidents Corporels de la circulation).

  • Le premier objectif est une étude détaillée des procès-verbaux mortels 2011; elle sera réalisée à partir d'environ 4000 accidents et s'attachera à décrire le plus fidèlement possible pour les différents usagers :
    • les circonstances de l'accident (visibilité, adhérence, lieu...)
    • les typologies de choc selon les différents obstacles pour les tués dans les véhicules
      • latéral, frontal, arrière, tonneaux...,
      • obstacles : voitures, poids lourds, arbres...

 

  • Le deuxième objectif porte sur la comparaison entre les accidents mortels survenus dans les années 1990, 2000, et 2010. L'évolution des circonstances d'accident et des systèmes de sécurité est mise en avant. En effet, au cours des 20 dernières années, les évolutions des voitures en matière de sécurité ont été extrêmement rapides, aussi bien en sécurité passive (renforcement des habitacles, airbags, limiteurs d'efforts...) qu'en sécurité active (ABS, ESC, AFU, etc...).Pour les piétons heurtés par des voitures, le nouveau "profil" de l'avant des nouvelles voitures a permis de réduire fortement certaines lésions de ces piétons accidentés.

Ces deux objectifs sont complémentaires et peuvent être difficilement dissociés. Ils aboutiront nécessairement à proposer des thèmes de recherche pour améliorer la sécurité routière tant au niveau de l'infrastructure que des véhicules et à conforter les mesures prises au cours des 20 dernière années.

Perspectives

  • Pour tous :
    • un état des lieux de la situation réelle de la sécurité routière, suffisamment détaillé pour permettre des analyses fines et pertinentes.
  • Pour la sécurité routière :
    • une amélioration du système d'information sur les accidents de la route,
    • un diagnostic de sécurité sur les accidents piétons, 2 roues, les enfants, les seniors (configuration, causes, circonstances, etc).
  • Pour les constructeurs automobiles :
    • de meilleures connaissances des mécanismes accidentels et lésionnels,
    • une aide à l'élaboration de systèmes de sécurité passive ou active adaptés,
    • une aide à l'amélioration des procédures réglementaires.

Equipe de recherche

Responsable du projet : Vuthy Phan, responsable du département Epidémologique et Sciences des Accidents du CEESAR

Partenaires associés

  • le LAB
  • l'IFSTTAR/UMRESTTE
  • le Centre d'Etudes Techniques de l'Equipement Normandie Centre

 

En poursuivant votre visite, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance du site et à optimiser votre navigation.