Inscription à la lettre d'information

Accueil > Nos projets > Projets soutenus > Risques liés à la mobilité > Protection de la tête du cycliste (PROTECY)

Protection de la tête du cycliste (PROTECY)

L'essentiel en une page
Articles nos-projets Fondation MAIF

Ce projet vise à développer un système de protection de la tête en association avec les casques disponibles à ce jour.

Résultats et Valorisation

Convaincre tous les cyclistes, qui refusent de s'équiper d'un casque que le bandeau "PROTECY" peut les protéger lors d'un chute. Cette protection légère et confortable, efficace pour les parties de la tête les plus concernées lors d'une chute doit être une alternative pour tous les conducteurs d'un vélo qui roulent aujourd'hui sans protection. 

Les deux mutuelles MAIF et MACIF s'engagent à faire connaître et à assurer la promotion auprès de leurs sociétaires de cette nouvelle protection. L'association Prévention MAIF dans le cadre de ses actions en milieu scolaire mais aussi lors de toutes manifestations sur le thème de la sécurité routière s'engage à mettre en avant les qualités de cette protection. 

Résumé du projet

Dans les pays industrialisés où l'usage des véhicules à moteur s'est généralisé, la part modale du vélo après être descendue jusqu'à des valeurs quasiment nulles tend à remonter surtout depuis que les villes sont congestionnées par autant de véhicules motorisés et que les problèmes de développement durable occupent le devant de la scène. 

Parallèlement à cet usage "utile" du vélo, son usage loisir s'est fortement développé dans les pays industrialisés. Les études accidentologiques montrent que cet usager vulnérable de la route paye un lourd tribut, avec, en France environ 200 morts par an et 42 000 blessés dont 600 souffriront d'un handicap lourd. Par ailleurs, la littérature spécialisée révèle que le segment céphalique est de loin le plus touché en cas de décès ou de blessure grave. Si l'éfficacité du casque de cycliste n'est plus à démontrer, force est de constaté que son usage reste anecdotique en milieu urbain. Parmi les causes évoquées viennent prioritairement des problèmes de confort, d'esthétique et d'encombrement.

Fort de ce constat le présent projet se fixe pour objectif de développer un système de protection de la tête en rupture avec les casques disponibles à ce jour. Le système de protection de la tête consiste en un bandeau de protection pour lequel l'optimisation numérique et expérimentale du comportement du matériau constituant sera assurée par l'université de Strasbourg, alors que le fourniture du matériau et l'industrialisation du bandeau sera assurée par un partenaire industriel. 

Cette solution a pour ambition d'assurer la protection de la tête du cycliste tout en intégrnat des fonctions de confort, d'encombrement et de "look" amélioré avec pour finalité affichée une augmentation du taux de port du casque sur la base du volontariat. 

Méthodes et Etapes

Le projet de développement du bandeau de protection vise à définir le matériau optimum qui permet de protéger la tête humaine de façon significative avec une épaisseur minimale. Il est décomposé en 3 tâches : 

  • Définition de la structure (Livrable : Rapport sur l'optimisation expérimentale et numérique du bandeau de protection)
  • Design et confort du bandeau (Livrable : Dessin du bandeau final et livraison du prototype)
  • Industrialisation et marketing (Livrable : Livraison du produit fini et des documents de marketing)

Perspectives

Les principales retombées de ce projet consistent en des systèmes de protections de la tête du cycliste en rupture avec l'existant. ces retombées se situent par conséquent à 3 niveaux : 

  • Une amélioration de la sécurité des cyclistes notamment en milieu urbain, avec les retombées au plan socio-éconmique tant au niveau de la société que des groupes d'assurance,
  • Une amélioration de la connaissance des matériaux destinés à la protection de la tête qui conduira à des publications scientifiques,
  • L'industrialisation et la commercialisation de produits nouveaux.

Equipe de recherche

Responsable du projet : Rémy Willinger, professeur d'université, responsable de l'équipe de biomécanique de l'IMFS de Strasbourg.

Début et durée de la recherche

2012 sur une durée de 24 mois

Documents à disposition

protecy-rapport-finalrw
PDF | 5225,682 Ko

La visualisation des fichiers PDF nécessite Acrobat Reader

En poursuivant votre visite, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance du site et à optimiser votre navigation.