Inscription à la lettre d'information

Accueil > Nos projets > Projets soutenus > Risques naturels > Régionalisation et Variabilité des Evénements Extrêmes (REVAEE ).

Régionalisation et Variabilité des Evénements Extrêmes (REVAEE ).

La variabilité du climat de l'Europe est fortement affectée en hiver et en été par des régimes de blocage atmosphérique (associés aux vagues de chaleur et de froid) et pr le cycle de la vie des dépressions. Les dix dernières années ont été marquées par des événements extrêmes météorologiques tels que la canicule de 2003, les tempêtes de Noël 1999 sur l'Europe de l'Ouest, les inondations de 2002 en Europe Centrale et les événements cévenols (associés à des pluies torrentielles). Ceux-ci ont un impact majeur en termes de dégâts occasionnés sur les bâtiments, mais aussi en termes de santé publique. L'été 2003 a été classé comme le plus chaud des 500 dernières années avec des anomalies de température particulièrement exceptionnelles de l'ordre de +8oC en moyenne sur la France qui ont donné lieu à une augmentation notable des décès en Europe. Ces évènements climatiques extrêmes ont porté à l'attention du public et de la société toute entière les possibles conséquences liées au changement climatique. Cependant, le lien entre les changements climatiques (et le réchauffement planétaire) et les modifications des extrêmes climatiques n'est pas encore bien compris. En effet, les simulations du climat servant à examiner les changements climatiques pour le siècle prochain ne sont pas à même de représenter correctement les caractéristiques des extrêmes ainsi que la régionalisation des impacts.

Objet de la recherche

Ce projet de recherche fondamentale se propose d'apporter une meilleure connaissance des mécanismes liés à la variabilité spatiale et temporelle des événements extrêmes tels que les tempêtes et les vagues de chaleur. Certains effets ont été peu étudiés jusqu'à présent et pourraient jouer un rôle important dans la dynamique des événements extrêmes. En particulier, seront examinés l'effet de la vapeur d'eau dans la dynamique et l'intensification des dépressions atmosphériques et l'effet d'humidité du sol pour la dynamique des canicules.

Méthodologie – Etapes

Ce projet se décompose en 3 volets :

  • Etude des dépressions atmosphériques et des régimes de blocage en hiver afin de mieux comprendre ce qui conditionne à grande échelle la mise en place d'un système de blocage et la forte amplification des dépressions atmosphériques des latitudes tempérées. Cette étude portera sur le rôle joué par la vapeur d'eau dans ces mécanismes et sur les conséquences pour le climat futur.
  • Etude des structures spatio-temporelles typiques de la circulation atmosphérique d'été en Europe et de leur origine. Seront particulièrement examinés les liens entre régimes de temps, forçage tropical et forçage par l'humidité du sol ; cela permettra de quantifier le potentiel de prévisibilité des vagues de chaleur et de mieux comprendre leur variabilité dans le temps.
  • Développement de simulations à haute résolution sur l'Europe Occidentale afin de mieux quantifier l'impact à l'échelle régionale des événements extrêmes et plus généralement des changements climatiques.

Equipe de recherche

Laboratoire de Météorologie Dynamique - Institut Pierre et Simon Laplace

Dates et chiffres clés

  • Avis favorable du C.S. : 
    30 mai 2007
  • Décision du C.A. : 
    11 juin 2007
  • Durée prévue :
    36 mois
  • Signature de la convention : 
    16 juin 2008
  • Coût total du projet : 
    579 000€ TTC
  • Part de la fondation :
    38 000€ TTC
  • Début : 
    1er septembre 2007
  • Fin réelle : 
    juin 2011

Changement de précipations
annuelles (mm/jr) pour la fin 
du XXIe siècle dans une simulation 
avec une temperature de surface de
l'Océan (SST) avec Météo-France.

Documents à disposition

revaee-rf
PDF | 4721,766 Ko

La visualisation des fichiers PDF nécessite Acrobat Reader

En poursuivant votre visite, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance du site et à optimiser votre navigation.