Inscription à la lettre d'information

Accueil > Nos projets > Projets soutenus > Risques naturels > Observatoire citoyen des risques naturels

Observatoire citoyen des risques naturels

Articles nos-projets Fondation MAIF

Vous êtes témoin d’une catastrophe naturelle : inondation, tempête, incendie, et vous voulez témoigner de ce qui vous êtes en train de vivre. Vous utilisez les réseaux sociaux qui deviennent alors, grâce à tous ceux qui font comme vous une mine d’informations.
Comment exploiter ces données, comment les structurer pour en constituer un matériau fiable, communicable et utile ? Comment les personnes peuvent-elles alors s’en servir pour être informées et prendre des précautions ou appliquer des consignes ?
L’ambition du projet est de créer un observatoire des risques naturels sur Internet pour collecter, informer et prévenir grâce aux réseaux sociaux.

Résultats et valorisation prévus

Le résultat principal du projet sera un portail internet adapté à une consultation depuis terminaux fixes et mobiles qui intégrera :

des résultats visibles par tous :

  • affichage dynamique d’informations citoyennes - dument filtrées et enrichies - relatives aux catastrophes naturelles en cours ;
  • mise à disposition cartographique d’indicateurs relatifs à l’ampleur des catastrophes ;
  • mise à disposition d’informations préventives et d’autoprotection adaptées aux événements en cours ;

des fonctionnalités techniques :

  • procédure de collecte « agile » et adaptative de tweets relatifs aux catastrophes naturelles ;
  •  algorithmes innovants  d’enrichissement ;

En matière de prévention et de sécurité, le principal résultat visé est celui de rendre le « citoyen connecté » pleinement acteur en cas de survenue de catastrophes naturelles. Ce faisant, il s’agit donc d’une contribution significative au développement de la culture du risque des populations.

Le projet intègre également un plan de communication concernant les acteurs principaux impliqués dans la gestion des risques naturels comme par exemple la Direction Générale de la Prévention des Risques ou les bureaux des Nations Unies pour la réduction des risques et des catastrophes et le grand public au travers d’articles sur les sites institutionnelles des partenaires et relayé via les réseaux sociaux.

Résumé du projet

La survenue de catastrophes naturelles est caractérisée par une difficulté à décrire la situation. Il se crée une phase critique pendant laquelle l’enjeu principal est de mobiliser un maximum d’informations disponibles en provenance du terrain pour tenter de construire une représentation réaliste de la situation.

Or les réseaux sociaux sont généralement les premiers medias utilisés pour décrire une situation exceptionnelle. Il s’agit de tirer profit, en les combinant, des notions essentielles du monde du numérique et des innovations dans les technologies de l’information que sont :

  • le « Citoyen Capteur » considérant chaque individu comme un capteur doué de 5 sens capable de restituer ses « enregistrements/témoignages » de manière spontanée et rapide ;
  • la volonté « d’engagement » actif des internautes dans les procédures/analyses les concernant directement, notamment lorsqu’il est question de la collecte et de la réutilisation de certaines de leur données personnelles ;
  • et enfin l’approche du « Community Sourcing » qui consiste à encourager l'expression de l’expertise citoyenne en mettant à contribution des communautés autour de problèmes précis.

 

Ce projet combine plusieurs approches complémentaires : techniques de veille efficiente de Twitter et expertise métier nécessaire à leur mobilisation pour une meilleure information en cas de survenue de catastrophes naturelles.

Méthodes et Etapes

Phase 1 - Conception de la plateforme et intégration

Cette phase qui comportera en fait plusieurs itérations permettra la conception et la réalisation de la plate-forme de l’observatoire des risques naturels.

Phase 2 - Collecte de la donnée sociale spontanée publiée sur Twitter

Il s’agira de mettre en place une architecture informatique capable d’utiliser les interfaces de Twitter pour réaliser une veille continue et des collectes opportunistes des Tweets et de leurs métadonnées associées.

Phase 3 - Enrichissement et validation des données

L’enrichissement des données issues des réseaux sociaux se fera grâce à des algorithmes permettant de filtrer, d’enrichir et d’organiser les tweets.

Phase 4 - Analyse des données et production d’informations contextuelles et préventives

L’observatoire pourra apporter des informations pertinentes de prévention aux visiteurs qui consulteraient le site en dehors de catastrophes.

Equipe de recherche

BRGM (Bureau de recherches Géologiques et Minières)

Direction Risques et Prévention - 3 avenue Claude Guillemin BP 36009 45060 ORLEANS cedex 02

Responsable du projet : Samuel AUCLAIR

Université Technologique de Troyes - 12 Rue Marie Curie, BP 2060, 10010 Troyes

Contact : Babiga Birregah

Début et durée de la recherche

2016 sur une durée de 18 mois

En poursuivant votre visite, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance du site et à optimiser votre navigation.