Inscription à la lettre d'information

Accueil > Nos projets > Showroom > Outils pédagogiques > Risques – Ne pas être attaché

Risques – Ne pas être attaché

Articles nos-projets Fondation MAIF

Au moins 1/4 des enfants de moins de 10 ans voyagent sans protection lors des courts trajets et 50 % ne seraient pas installés correctement dans leur dispositif.

Développement et risque

Dès la sortie de la maternité (qui, aujourd'hui, se fait le plus souvent en voiture), puis à chaque étape de sa croissance, l'enfant a besoin de systèmes adaptés car :

  • Il grandit sans cesse et le dispositif qui était adapté à un moment donné ne l'est pas forcément deux mois plus tard
  • Sa morphologie ne lui permet pas de tolérer les contraintes de la ceinture conçue pour un adulte. Il lui faut un dispositif qui prenne en compte cette particularité

L’âge et le risque

Les petits bébés sont encore trop souvent transportés dans les bras ou dans des couffins. Or, les articles de puériculture ne sont pas des dispositifs de sécurité. De plus, les lits-nacelles sont fréquemment mal installés et leur filet de protection parfois mal fermé. Pour les enfants de 2 à 10 ans, les dispositifs sont souvent mal adaptés à leur taille (ils sont installés trop tôt dans un rehausseur par exemple...). De plus, il s'agit de la classe d'âge la moins fréquemment attachée car, à cette période, les enfants ont un besoin important de mouvement. Même si on les attache correctement au début du trajet, il faut rester vigilant car ils parviennent parfois à se détacher tous seuls.

Des situations à risque

Le court trajet

Quelle que soit la durée du trajet et la nature de la voie empruntée, il y a toujours un risque d'accident. Par conséquent, l'enfant doit être maintenu dans son dispositif, qu'il s'agisse du trajet quotidien, même très court, ou d'un long voyage. 40 % des accidents mortels chez l'enfant passager surviennent lors de trajets inférieurs à 3 km, pour lesquels les adultes ont tendance à sous-estimer les risques.

La mauvaise utilisation

Une installation non conforme aux nomes du fabricant (passage des sangles, réglage des harnais...), le "bricolage" et la modification du dispositif, son inadaptation à la taille de l'enfant rendent illusoire la sécurité qu'il doit apporter. Des études ont montré que les risques de lésions sévères et fatales étaient très importants lorsque l'installation de l'enfant dans son dispositif et/ou la fixation de ce dernier étaient incorrectes.

Transporter plusieurs enfants

Plus il y a d'enfants dans la voiture, plus il est difficile de bien les protéger. Si l'on doit installer trois enfants de moins de 10 ans dans une voiture, il faut savoir que la sangle centrale de la banquette arrière (ceinture 2 points encore sur la plupart des véhicules) n'est véritablement efficace qu'avec un siège réceptacle à tablette de protection ou un dos à la route si l'enfant est petit. En l'absence d'autres solutions, un enfant peut prendre place sur le siège avant : soit on installe le plus petit (moins de 9 kg) dans son siège dos à la route, soit on place le plus grand dans son rehausseur avec la ceinture trois points. Toutefois, si votre véhicule est équipé d'un airbag pour le passager, il est recommandé de débrancher le système.

La campagne et la ville

Les enfants à la campagne sont moins bien protégés : seulement 63 % d'entre eux sont attachés, alors que le rapport est de 72 % pour les enfants dans les villes moyennes. Le risque est encore augmenté par le fait que les vitesses sont souvent plus élevées en milieu rural. Concernant les enfants dans les grandes villes comme Paris, seulement 60 % sont maintenus.

En poursuivant votre visite, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance du site et à optimiser votre navigation.