Inscription à la lettre d'information

Accueil > Nos projets > Soumettez votre projet > Répondre à l’appel à projet thématique > Appel à projet 2016 - Risques numériques et société collaborative

Appel à projet 2016 - Risques numériques et société collaborative

Articles nos-projets Fondation MAIF

Présentation du programme de l'appel à projet 2016

Ce nouvel appel à projet "Risques numériques et société collaborative" se situe dans la continuité de celui de 2014, tout en le complétant et l'enrichissant par des dimensions sociétales (économie de partage) et technologiques (les objets connectés)

Risques numériques et société collaborative

Prévention des risques liés au développement :

  •         des objets connectés
  •         de l’utilisation des données numériques personnelles ou collectives
  •         des pratiques collaboratives et de partage

Identification des risques émergents et recherche de solutions de prévention innovantes issues de ces développements.

Il est indéniable que les systèmes innovants fondés sur les données ou exploitant l’économie du partage sont porteurs de progrès. Le plus souvent, leur usage répond à des services utiles ou aux besoins exprimés par le consommateur et sont source de facilité, de simplification pour tous. Ils apportent même probablement des niveaux de sécurité et de conseil potentiellement supérieurs à ce qui existe actuellement.

Ils emportent malheureusement avec eux un cortège de nouveaux risques, peu ou mal identifiés à ce jour. Ce paradoxe est bien au cœur de cet appel à projet.

Date limite de dépôt des dossiers synthétiques : 19 février 2016

Date limite de dépôt des dossiers détaillés : 15 avril 2016

1. Présentation du programme

La Fondation MAIF, Fondation reconnue d’utilité publique, a pour mission de soutenir la recherche pour prévenir les risques, en particulier ceux qui affectent les personnes et leurs biens.

Afin de rendre possible des avancées concrètes et significatives en matière de prévention des risques, elle structure ses soutiens autour de thématiques majeures.

Cela lui permet de favoriser l’émergence de solutions  innovantes, en  encourageant  par ailleurs fortement les synergies entre projets connexes.

A titre d’exemple, son programme 2014 portait sur l’utilisation des données : données personnelles, objets, véhicules et habitats connectés. Avec au cœur la question des nouveaux risques engendrés et des enjeux de prévention et de sécurisation.  Cet appel à projet  a permis la sélection de 8 initiatives de recherches dans des domaines assez variés, depuis le freinage automatisé de véhicules ou le lien entre données de conduite et risques d’accidents, jusqu’à la fouille de données sur les réseaux sociaux et la protection des smartphones, en passant par les perturbations produites par les écrans dans les véhicules ou les risques de l’automédication. Ces travaux s’étalant sur une période de deux à trois ans, ils seront ponctués par un colloque de partage entre équipes, au lancement des travaux, puis en fin de cycle.

Dans tous les cas, ce sont bien la prévention des risques et la recherche de progrès concrets et applicables en matière de sécurité – pour éviter des drames – qui guident l’action de la Fondation MAIF. Cette notion d’applications concrètes, au bénéfice de l’intérêt général étant, avec la dimension innovante des projets, un élément majeur dans le processus d’attribution des soutiens.

Ce nouvel appel à projet se situe dans la continuité du précédent, tout en le complétant et l’enrichissant par des dimensions sociétales (économie du partage) et technologiques (les objets connectés).

En poursuivant votre visite, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance du site et à optimiser votre navigation.