1. Accueil
  2. Actualités
  3. Actualités

Bilan provisoire de l’accidentalité routière 2020

Une baisse exceptionnelle de la mortalité routière en raison de la crise sanitaire en 2020

autoroutefr.jpg

Créé le 15/02/21

Tous les indicateurs de l’accidentalité, accidents, personnes tuées ou blessées graves, sont en baisse dans un contexte de pandémie qui a fortement limité les déplacements sur les routes de France en 2020. Selon les estimations de l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR), 2 550 personnes ont perdu la vie sur les routes de France métropolitaine en 2020 ce qui représente une baisse de 21, 4 % par rapport à 2019.

Une année marquée par le Coronavirus et un changement des pratiques…

Les mesures de restrictions de déplacements mises en place pour limiter la propagation du Coronavirus ont eu un effet massif sur le trafic routier. Selon le CEREMA, le trafic habituel a baissé de 75 % en avril 2020 comparé aux mois précédant la période de confinement. Le contexte sanitaire a également affecté nos comportements et notre choix de moyens de transport. Les usagers ont commencé à utiliser davantage les moyens de transport individuels tels que les engins de déplacement personnel motorisé, comme des trottinettes électriques, les vélos ou encore la marche à pied.

Par conséquent, il y a eu une forte baisse de la mortalité pour tous les véhicules motorisés. En 2020, 1 243 automobilistes ont perdu la vie sur les routes de France, soit 379 tués, 23 % de moins. Le nombre de morts des deux-roues motorisés diminue également avec 577 décès, (36 cyclomotoristes et 136 motocyclistes tués en moins). Une forte baisse de la mortalité des usagers des véhicules utilitaires également avec 57 décès, soit 41 personnes en moins par rapport à 2019. En revanche, il n’y a pas eu de baisse de la mortalité des camionneurs (35 décès au total) les restrictions liées à la crise sanitaire n’ayant pas impacté la circulation des poids lourds.

Pour ce qui concerne les piétons, la baisse en nombre des tués est moins élevée que la moyenne. Au total, 389 personnes ont perdu la vie en 2020, soit 94 tuées de moins. Le nombre de cyclistes tués baisse légèrement également avec 174 personnes, soit 13 tués de moins qu’en 2019. Enfin, la mortalité des utilisateurs des engins de déplacement personnel motorisés est en légère baisse, avec 8 personnes ayant perdu la vie comparé à 10 en 2019.

Selon l’ONISR, 232 personnes sont décédées sur les routes de l’Outre-mer, soit 8,7 % de moins par rapport à 2019. L’impact de la pandémie était moins marquant sur les déplacements outre-mer qu’en métropole. La mortalité routière reste stable dans les DOM avec 160 personnes décédées. En revanche, le nombre d’accidents corporels enregistré est en baisse : 2 024, soit 8,9 % de moins, ainsi que le nombre de blessés, 2 592, soit une baisse de 12 % de moins.

Dans les collectivités d’Outre-mer et de la Nouvelle Calédonie 72 personnes ont perdu la vie, le chiffre le plus bas enregistré de ces 10 dernières années. Au total, 502 accidents et 714 personnes blessées ont été enregistrées également.

Le bilan provisoire est en rupture avec les années précédentes. Ceci nécessitera des ajustements des méthodes d’analyse et de publication des indicateurs à partir de 2021. Les données de l’accidentalité routière ne pourront pas être comparées à une seule année 2020, mais à un état « avant crise sanitaire » qui pourra être l’année 2019, ou une moyenne, soit de 2017-2019, soit de 2015-2019.


A voir aussi