1. Accueil
  2. Actualités
  3. Actualités

Circulation inter-files pour les deux-roues et trois-roues motorisés

Lancement d’une nouvelle expérimentation de la circulation inter-files dans 21 départements depuis le 3 août

interfileautoroute.jpg

Créé le 17/08/21

La circulation inter-files est de nouveau autorisée pour les deux-roues et trois-roues motorisés sur les autoroutes et les voies rapides en trafic dense dans 21 départements. Cette expérimentation est une reconduction d’une première tentative menée entre 2016 et 2021 dans les 8 départements d’Île-de-France, ainsi que dans les Bouches-du-Rhône, la Gironde et le Rhône. 

Les constats issus de la première expérimentation

Cette première expérience n’a donné que des résultats mitigés – dans certaines zones l’accidentalité était en hausse, mais les données étaient limitées et les circonstances des accidents n’étaient pas toujours connues. Malgré cela, une amélioration générale du respect des vitesses des deux-roues motorisés a été constatée, ainsi que son acceptabilité par tous les usagers de la route, y compris les automobilistes. Cette première expérimentation a également permis de renforcer la pédagogie sur la circulation inter-files auprès des jeunes conducteurs dans les centres de conduite dans les zones de l’expérimentation.

Les zones géographiques de la circulation inter-files

Afin de permettre une étude plus approfondie de la pratique de circulation inter-files, cette nouvelle expérimentation durera 3 ans sur un périmètre géographique élargi qui comprend les départements suivants : les Bouches-du-Rhône, la Haute-Garonne, la Gironde, l’Hérault, l’Isère, la Loire-Atlantique, le Nord, le Rhône (y compris la métropole lyonnaise), le Var, les Alpes-Maritimes, la Drôme, le Vaucluse, les Pyrénées-Orientales, les 8 départements de la région Île-de-France.

Les règles associées à la circulation inter-files

  • La pratique est autorisée sur les autoroutes et les routes à deux chaussées séparées par un terre-plein central et dotées d’au moins deux voies chacune, où la vitesse maximale autorisée est supérieure ou égale à 70 km/h ;
  • La circulation entre les files de véhicules à l’arrêt ou roulant à une vitesse très réduite se pratique sur les deux voies, ayant le même sens de circulation, les plus à gauche d’une chaussée ;
  • L’espace latéral entre les véhicules circulant sur les deux voies les plus à gauche d’une chaussée doit être suffisant ;
  • La circulation inter-files se pratique à une vitesse de 50 km/h au maximum, avec un différentiel de 30 km/h par rapport aux autres véhicules ;
  • Aucune des voies de circulation sur la chaussée n’est en travaux ou couverte de neige ou de verglas ;
  • Avant de circuler en inter-files, le conducteur avertit de son intention les autres usagers ;
  • Les deux ou trois-roues motorisés ne doivent pas forcer le passage ;
  • Il est interdit à un véhicule en inter-files de dépasser un autre véhicule en inter-files ;
  • Lorsque le trafic se fluidifie et que les véhicules circulent à plus de 50 km/h sur au moins une des deux files, les deux ou trois-roues motorisés doivent reprendre leur place dans les voies.

La circulation inter-files est signalée dans les zones de l’expérimentation, et n’est pas autorisée en dehors de ces zones expérimentales. Une campagne de communication sera bientôt lancée afin de sensibiliser les usagers dans les départements concernés pour un meilleur partage de la route.

A voir aussi