Une médaille d’or au Concours Lépine pour Rémy Willinger !

Rémy Willinger obtient une médaille d’or au Concours Lépine pour sa recherche sur l’évaluation biomécanique des casques

Banc test d'évaluation des casques de moto et de vélo

Les recherches conduites par Rémy Willinger, du laboratoire ICube de l’Université de Strasbourg, ont été récompensées par une médaille d’or au Concours Lépine.

Toutes nos félicitations !

Ces recherches consistent à évaluer le niveau de protection des casques de motocycliste ou de cycliste selon des critères plus spécifiques et fiables que les tests normatifs actuels. 

Les tests développés par Rémy Willinger prennent en compte le critère biomécanique de blessure basé sur la limite de tolérance au choc du cerveau. Les conditions au choc sont aussi plus réalistes, fort du constat que les lésions se produisent surtout quand la tête est mise en rotation au moment de l’impact. Le banc d’essai utilise une enclume inclinée qui déclenche cette mise en rotation.

A l’issue de ces tests, une note est attribuée à chacun des casques pour les comparer. Les résultats sont publiés sur un site Internet afin que tout le monde puisse les consulter. Le site Certimoov a été créé en collaboration avec l’Université de Strasbourg, la Fondation MAIF et la Mutuelle des Motards. 

Au total, 6 types de chocs sont testés : 3 chocs perpendiculaires et 3 chocs obliques. Chacun est répété 3 fois, ce qui nécessite au total 6 casques. Chaque choc produit 6 courbes qui représentent les accélérations linéaires et rotatoires. Ces courbes sont introduites dans la modélisation mécanique du cerveau, permettant ainsi aux biomécaniciens d’estimer le niveau de risque de blessures pour chaque choc.

La note globale est une moyenne des 6 notes. Elle peut être vue sur les « fiches casques » et permet de classer les casques de la meilleure à la moins bonne note. La note de 5 étoiles représente donc le casque avec les meilleurs résultats aux tests et la note de 0 sera attribuée au casque le moins sûr selon la méthode Certimoov.

Bravo encore à Rémy, et toute son équipe du laboratoire ICube de l’Université de Strasbourg, une belle reconnaissance pour tant d’années de travail !


A voir aussi