1. Accueil
  2. Actualités
  3. Actualités

Comment mieux interpréter les intentions des membres d’une foule ?

Une première version d’un jeu interactif « Bulles » est disponible en ligne. Déjà, plus de 1000 personnes ont essayé de deviner les pensées de leur prochain.

foule-comportement

Bulles, comme lorsque vous êtes dans votre bulle en tant qu’anonyme dans une foule de personnes qui vous sont inconnues, par exemple sur le quai bondé d’un métro ou dans une fête populaire. Mais il vous est impossible de rester indifférent à ce qu’il se passe autour de vous, à ce que font les autres lorsqu’ils viennent interagir avec votre bulle de confort. Vous allez forcément interpréter leurs intentions. Mais êtes-vous certain de ne pas commettre d’erreurs ?

Principes du jeu BULLES

Pour jouer à Bulles : https://bulles-le-jeu.fr/landing/

Pour qu'une interaction avec un but commun se déroule sans heurts, les protagonistes doivent partager une certaine compréhension des aspects de la situation, essentiels pour atteindre ce but (notamment l'objectif lui-même, les compétences et connaissances respectives des personnes impliquées, etc.). Bien sûr, une compréhension absolument identique de la situation n’est pas une condition préalable à l'émergence d’une solution collective. Mais, tout en ayant des perspectives (y compris culturelles et sociales) différentes, il s’agit d’être en mesure d’interpréter correctement les intentions des autres.

D’un point de vue pragmatique, la communication est un processus par lequel les messages et les gestes produisent des inférences pertinentes qui sont soutenues par le contexte. Selon ce point de vue, les messages (qu’il soient verbaux ou non-verbaux) ne sont pas seulement des signaux, mais des éléments de preuve sur le sens de celui qui les produit, et la compréhension est obtenue en inférant ce sens à parti de preuves fournies non seulement par ce qui est effectivement communiqué, mais aussi par le contexte au sens large. Dans le jeu BULLES, le but est de trouver l’émotion, les pensées et les intentions probables de personnages présentés dans une situation se passant dans un lieu public.

Objectif du jeu

L’objectif est ici de faire réfléchir les joueurs aux états mentaux des membres de la foule, et de sensibiliser le public sur la multitude des intentions que l’on peut attribuer à autrui. Il s’agit de souligner que ces intentions et pensées ne sont pas forcément individualistes, et qu’au contraire, les individus dans une foule ont aussi, peut-être, des intentions neutres ou bienveillantes à l’égard des autres. Une hypothèse du projet est qu’augmenter le niveau de confiance entre les membres d’un groupe par ce biais rendra celui-ci plus à même de réagir collectivement de façon appropriée face à une situation potentiellement dangereuse pour une partie ou pour l’ensemble du groupe.

Présentation du jeu

BULLES est un jeu qui fait réfléchir à ce que pensent des personnages confrontés à différentes situations. En jouant à BULLES, vous devrez deviner les émotions, pensées et intentions probables de personnages dans diverses situations. Vous aurez le choix entre plusieurs réponses.


Ces réponses sont issues d’un panel de 100 personnes consultées au préalable. Pour gagner le maximum de points, il vous faudra trouver les interprétations jugées comme les plus probables par le panel. Un score de 10 points signifie que 10 personnes sur 100 ont répondu comme vous. 

Pour jouer à Bulles : https://bulles-le-jeu.fr/landing/

Les premiers enseignements du jeu

Un panel de 1000 personnes (100 par scène) a été constitué pour être les premiers testeurs du jeu. Au-delà de la mesure de l’intérêt et de la qualité du jeu, ces personnes ont été interrogées sur leurs perceptions des scènes pour tester plusieurs séries d’hypothèses concernant le jeu.

Inciter à prendre la perspective des autres dans un contexte collectif problématique semble donc tout d’abord être une piste intéressante dans l’objectif de rendre l’expérience de foule plus positive. En effet, en faisant réfléchir les joueurs et joueuses à la perspective des autres, ceux-ci ont jugé les situations moins problématiques lorsqu’ils étaient incités à considérer un élément de la perspective du personnage à l’origine de la situation.

De plus, les jugements concernant le caractère problématique de la situation ont aussi un impact sur le type d’émotions, pensées, et actions jugées comme étant raisonnables dans ces situations problématiques. En effet, plus un joueur trouve la situation embêtante, et plus il attribue aux autres personnages présents des émotions de colère et des pensées associée à de l’irrespect de la part du personnage cible.

Ce jugement impacte également le type d’actions considérées comme idéales dans le contexte donné : plus une situation est jugée comme embêtante, plus les joueurs jugeront nécessaire d’agir concrètement (verbalement ou physiquement) sur la situation. Cependant, ces jugements d’émotions, de pensées et d’actions reposent seulement sur l’évaluation du caractère problématique d’une situation, et non sur son caractère dangereux/risqué à proprement parler. Ces données montrent donc qu’il est important de contrôler les jugements émotionnels dans des situations collectives problématiques afin d’éviter des réactions exagérées ou non-appropriées.

La condition « Prise de perspective » pourrait ainsi se révéler utile pour atténuer ou éliminer les émotions négatives ressenties envers un personnage à l’origine d’une situation problématique, émotions pouvant être par la suite la cause de réactions exagérées.

Prochaines étapes : mesurer l’impact du jeu dans la vie réelle

Une prochaine étape importante sera de mesurer son impact dans la vie réelle à deux niveaux :

(1) L’expérience de foule : est-ce que jouer à BULLES permet de rendre l’expérience de foule plus positive ? Si oui, à partir de combien de temps/parties de jeu ? Et les effets persistent-ils à long-terme et sont-ils généralisables à d’autres situations ?

(2) La prosocialité dans la foule : est-ce que jouer à BULLES rend les gens plus capables d’agir de manière prosociale si la situation le nécessitait ? Si oui, à partir de combien de temps/parties de jeu ? Et les effets persistent-ils à long-terme et sont-ils généralisables à d’autres situations ?


A voir aussi

Quelle stratégie pour réagir à un danger collectif ?...