Mieux connaître les facteurs de vulnérabilité de l'habitat face aux cyclones

491872839-MikaelEriksson_iStock2.jpg

Mettre en oeuvre une réglementation de construction adaptée à ce type de catastrophe naturelle.

Objet de la recherche

Basé sur l'analyse des facteurs de vulnérabilité sociale, fonctionnelle et institutionnelle de l'habitat dans les principaux sites urbains de la région Caraïbe, le programme de recherche vise à acquérir une meilleure connaissance de la vulnérabilité d'un site urbain vis-à-vis du risque cyclonique, dans une perspective de planification urbaine préventive des départements français d'outre-mer.

 

Méthodologie – Etapes

  • Année 1997 : Travail de recherche documentaire ; évaluation des besoins en outils d'analyse de vulnérabilité; collecte de données sur les conséquences de cyclones de référence (HUGO) ; élaboration d'une grille de relevés de construction et d'enquête sur les facteurs sociaux et culturels.
  • Année 1998 : Études de vulnérabilité à Pointe à Pitre (Guadeloupe), la Havane (Cuba) et St-Domingue (République Dominicaine).
  • Année 1999 :
    • Synthèse comparative et critique des 3 villes étudiées ; proposition de règles de construction para-cyclonique intégrant les règles para-sismiques existantes
    • Rapport final et présentation au comité de la DICPN


Code du projet

Organismes de recherche et partenaires

Association Projections, pour la gestion administrative des crédits

Autres organismes associés au projet
DIPCN, Décennie Internationale pour la Prévention des Catastrophes Naturelles
Ministère des Affaires Étrangères
Ministère de l'Environnement
Ministère des Départements d'Outre-mer

Principaux intervenants

Mlle BONFANTI, Doctorante encadrée par l'Université de Rennes et le Laboratoire GEODE

Date de début / Durée

1997 pour une durée de 3 ans