Délinquance des jeunes en milieu urbain

Mieux comprendre la délinquance des jeunes pour mieux la prévenir.

524904718-pixelfit_iStock2.jpg

Par le biais d'enquêtes "d'auto-confession", la recherche vise à mieux comprendre l'activité délinquante des jeunes, la place qu'elle occupe et ses conditions de production.

Une meilleure perception des actes délictueux commis par les mineurs, de leurs comportements incivils et criminels, devrait contribuer à améliorer la définition et la mise en place des actions de prévention, qu'elles relèvent des pouvoirs publics ou des collectivités locales ou associatives.

Méthodologies - Etapes

La méthodologie est fondée sur le principe que ce sont les auteurs de délits eux-mêmes qui se racontent et s'appuie sur un sondage dit "d'auto-confession", ou de "délinquance auto-rapportée", réalisé auprès de 1 000 jeunes scolarisés et 200 jeunes non scolarisés âgés de 13 à 18 ans (Villes de St-Etienne et de Grenoble). La mise en œuvre de ce sondage nécessite cependant des précautions particulières, notamment de s'interdire toute passation collective. Le contenu du questionnaire porte sur les actes commis, leur localisation, la résidence de l'auteur, son milieu familial et scolaire, éventuellement les groupes de pairs, la dynamique des premiers délits, l'abandon ou l'arrêt des actes délinquants...

Étapes des travaux :

  • Préparation de l'enquête : mise au point du questionnaire.
  • Réalisation de l'enquête et saisie des résultats.
  • Traitement des données.
  • Rédaction du rapport final.

Code du projet

Organismes de recherche et partenaires

CERAT-CNRS Centre de Recherche sur le Politique, l'Administration, la Ville et le Territoire de l'Institut d'Études Politiques de l'Université Pierre Mendès-France de Grenoble.

Principaux intervenants

M. ROCHE responsable de la recherche.

Date de début / Durée

1998 sur une durée d'un an et demi

Documents à disposition