Mettre en place des outils d'aide à la gestion de crise en cas de crue rapide permettant de limiter les risques liés à ce phénomène naturel.

641678326-Moorefam_iStock2.jpg

Objet de la recherche

L'objectif de ce projet est double, s'agissant de développer :

  • d'une part, une méthode de diagnostic et d'observation de la vulnérabilité de territoires confrontés aux phénomènes de crues rapides, les territoires du Gard constituant sur ce point un site particulièrement intéressant à explorer ;
  • d'autre part, des outils d'aide à la gestion de crise en cas de crue rapide. Des recherches antérieures ont mis en évidence certains manques en matière de gestion ; les travaux tenant compte de ces recherches porteront plus spécifiquement sur les questions de déplacements en période de crise. Seront identifiés les comportements potentiellement dangereux au travers de la mobilité des populations, avec, parallèlement une évaluation de la vulnérabilité du réseau routier pour parvenir à l'élaboration de scénarios de crise.

Méthodologie – Etapes

L'analyse s'organise autour de 3 volets :

  • Analyse de la vulnérabilité routière : En partenariat avec le Laboratoire des Ponts et Chaussées et le Centre d'Etude Technique de l'Equipement, un important recueil de données sera effectué sur les ruptures de routes et les dysfonctionnements observés lors de différentes crises survenues depuis plusieurs années voire décennies. Les informations seront ensuite intégrées dans une base de données spécifique.
  • Analyse du comportement des population en terme de déplacement durant la crise : pour compléter l'étape précédente, une enquête de terrain sera réalisée, au moyen de techniques sociologiques appliquées à un grand nombre d'individus, avec l'ambition d'apporter des éléments concrets de réponse aux questions fondamentales suivantes :
    • Quels sont les déplacements observables en période de crue éclair ?
    • Quelles sont les motivations de ces déplacements ?
    • Quelles sont les informations dont les populations disposent pour définir leur mobilité en période de crise ?
  • Analyse des mobilités habituelles :Les études précédentes, menées dans le Gard, ont montré qu'une partie des déplacements "dangereux" étaient en fait des déplacements habituels rendus dangereux par la situation exceptionnelle et par l'absence d'adaptation à cette situation. L'analyse de ces déplacements devrait permettre de mieux anticiper les dysfonctionnements et les risques potentiels en cas de crise.

En parallèle à cette étude, une confrontation avec d'autres territoires, notamment italiens et espagnols, pourra être initiée au travers du programme européen "FLOODSite".

Code du projet

Organismes de recherche et partenaires

UMR Pacte, Laboratoire Territoire de l'Université Joseph Fourier de Grenoble.

Partenaires scientifiques et techniques
Météo-France CNRM
CETE maritimes et fluviales
Société RHEA
Service d'annonce de crues de la DDE 30
Services route de la DDE 30
BRGM

Principaux intervenants

Chef de projet : Céline LUTOFF.

Date de début / Durée

2003 sur une durée de 3 ans

Documents à disposition