Analyse des risques induits par la dégradation du permafrost.

537248145-FLDphotos_iStock2.jpg

La diminution de la cohésion des sols et la fonte de la glace du permafrost, due à l'élévation de la température, peut générer des éboulements, glissements et laves torrentielles, notamment en zone de montagne aménagée ou habitée.

Objet de la recherche

L'objectif du projet est d'apprécier, à partir de scénarios probables de réchauffement, les conséquences que peut avoir ce phénomène vis-à-vis des installations de sports d'hiver ou des zones habitées.

Méthodologie – Etapes

  • Géomorphologie :

Cette étape vise à utiliser différents indicateurs de surface nous renseignant sur les caractéristiques environnementales (géologie, climat), géométriques, stratigraphiques et sur l'évolution des terrains gelés.

  • Géophysique :

Ces mesures effectuées en été 2007 et 2009 permettront de préciser la structure interne du glacier rocheux en particulier localiser le toit et le plancher des masses glacées dans les terrains meubles, avec possibilité de faire une ou deux comparaisons de volume glacé dans un laps de temps de 2 à 3 ans, à partir de méthodes classiques (topographies électriques) et innovantes (analyse des ondes de Rayleigh).

  • Géodésie :

Le suivi des mouvements de surface des glaciers rocheux sera effectué sur une base annuelle par les méthodes suivantes : le DGPS (Differential - Global Positionning System) ou le théodolite (selon l'ampleur des mouvements à surveiller). En outre, ces travaux de terrains se poursuivent par le traitement des données en laboratoire.

  • Interférométrie radar :

Grâce à cette approche fine utilisant l'imagerie satellitaire (radar) et des traitements d'images (dits d'interférométrie), les déplacements, centimétriques à métriques des masses gelées seront quantifiés à différents pas de temps.

  • Mesures thermiques
  • Météorologie
  • Modélisation
  • Analyse de la glace

Code du projet

Organismes de recherche et partenaires

ADRGT (Association pour le Développement des Recherches sur les Glissements de Terrain)

Partenaires scientifiques et techniques
IGA (Institut de Géographie Alpine, Université Joseph Fourier)
CNAM (Conservatoire National des Arts et Métiers)
GISPA-lab (Grenoble Image Parole Signal Automatique, INP Grenoble
LGGE (Laboratoire de Glaciologie et Géophysique de l'Environnement)
ONF-RTM (Restauration des Terrains en Montagne)

Principaux intervenants

Date de début / Durée

2007 sur une durée de 3 ans

Documents à disposition