Prévention et Recherche pour l’Atténuation du Risque Tsunami dans l’Océan Indien

491872839-MikaelEriksson_iStock2.jpg

Objet de la recherche

Le projet de recherche PREPARTOI propose d’effectuer une étude intégrée des risques de tsunamis dans les deux principaux territoires français de l’Océan Indien que sont La Réunion et Mayotte. Ces deux territoires sont en effet doublement menacés. D’une part, leurs rivages peuvent être affectés par des tsunamis trans-océaniques (aussi appelés télé tsunamis) d’origine sismique (comme en 2004 et 2007) ou volcaniques (comme suite à l’éruption du mont Krakatoa en 1883), originaires d’Indonésie. D’autre part, la submersion des zones côtières peut avoir une origine plus régionale ou locale, en lien avec l’instabilité des flancs des volcans actifs, comme le Karthala aux Comores et le Piton de la Fournaise à La Réunion.

A La Réunion et à Mayotte, ce n’est que consécutivement aux séismes de décembre 2004 (Sumatra) et juillet 2006 (Java) que la prise de conscience du risque de tsunami est progressivement née dans la mesure où ces îles ont été atteintes par des vagues de hauteur non négligeable (> 2,5 m). Ainsi, un Plan de Secours Spécialisé (PSS) face à l’aléa tsunami est en train d’être mis en place à La Réunion (mais pas encore à Mayotte). Les maires devront développer, dans leurs communes, une campagne d’information sur ce risque car les mesures de prévention ne seront assimilées que si elles reposent sur une logique de responsabilité, c’est-à-dire une participation active des citoyens. Or, peu de documents pédagogiques adaptés aux contextes locaux sont disponibles, hormis les documents généralistes de l’UNESCO.

Le projet PREPARTOI s’inscrit dans la continuité du programme TSUNARISQUE.

Méthodologie – Etapes

Il comporte six objectifs spécifiques ou axes de recherche :

  • Axe 1 – identifier les tsunamis du passé 
    Partenaires : LGP, CEA, Université de la Réunion
  • Axe 2 – Etablir une zone de l’aléa tsunami le long des côtes les plus vulnérables de La Réunion
    Partenaires : CEA, LGP
  • Axe 3 – Elaborer des scénarios de dommages au bâti 
    Partenaire : GESTER
  • Axe 4 – Evaluer le poids des facteurs culturels, sociaux, économiques et politiques qui pourraient contraindre le comportement des populations exposées et ainsi accroître leur vulnérabilité face à l’aléa tsunami 
    Partenaires : GESTER, Université de La Réunion
  • Axe 5 – Etudier la vulnérabilité fonctionnelle par la mise en place des scénarios mettant en exergue des dysfonctionnements éventuels en cas de crise et leurs conséquences territoriales, politiques, économiques et sociales.
    Partenaire : GESTER
  • Axe 6 – Préparer des documents de sensibilisation (expositions, posters, flyers) destinés aux populations exposées.
    Partenaire : PLANET RISK

Code du projet

PREPARTOI

Organismes de recherche et partenaires

Laboratoire de Géographie physique CNRS UMR 8591 – Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Partenaires scientifiques et techniques
Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
Département Analyse Surveillance Environnement du CEA/DAM/DIF
Université Paul Valéry Montpellier – Laboratoire GESTER (Gestion des Sociétés, des Territoires et des Risques)
PLANET RISK
Université de La Réunion
Géolab – Clermont-Ferrand

Principaux intervenants

Date de début / Durée

2008 sur une durée de 2 ans

Documents à disposition