Prévenir les accidents de la route des seniors liés à l'assoupissement en situation de conduite monotone.

mobilit-2.jpg

Si les capacités de perception visuelle et auditive ainsi que les restrictions de mobilité semblent participer grandement au risque routier des personnes âgées, les baisses de vigilances, et tout particulièrement celles de début d'après-midi, constituent également un facteur d'accident majeur.

La recherche vise à évaluer les variations du niveau de vigilance au cours de la conduite d'un groupe de conducteurs et de conductrices âgées de 60 à 80 ans et à comparer ces mesures objectives à la perception subjective que ces mêmes conducteurs ont de leur vigilance à différentes étapes d'un parcours autoroutier. A partir des résultats obtenus, il sera proposé des recommandations pratiques adaptées à cette catégorie d'usagers afin de les aider à prévenir les risques liés à l'assoupissement.


Méthodologies - Etapes

Le principe de l'étude consiste à caractériser le comportement d'un groupe de conducteurs et conductrices âgés de 60 à 80 ans (32 au total), répartis en quatre classes d'âge homogènes et ne présentant pas de pathologies incompatibles avec la conduite. La méthodologie s'appuie sur une mesure en continu au cours de la conduite des variations du niveau de vigilance à partir d'enregistrement électrophysiques. Parallèlement il sera demandé au conducteur d'auto-évaluer sa vigilance de manière subjective, selon sa perception du moment.

Quatre étapes sont à prévoir :

  • Constitution de l'échantillon, examen médical, mise en place du protocole (3 mois)
  • Campagne d'essais (7 mois)
  • Traitement des données et analyse des résultats (5 mois)
  • Interprétation des résultats, rédaction du rapport de synthèse et élaboration des recommandations pratiques (3 mois)

Code du projet

Organismes de recherche et partenaires

LAA (Laboratoire d'Anthropologie Appliquée) de l'Université Paris-V

Principaux intervenants

Date de début / Durée

2000 sur une durée d'un an et demi

Documents à disposition