Plus rapides et efficaces que les capteurs sismologiques traditionnels ? Les réseaux sociaux !

MAIF006919-004_2.jpg

Le témoin d’un séisme peut y décrire ses impressions en temps réel, par des commentaires et images. En quelques secondes, l’ensemble des données récoltées permet d’obtenir des informations précises sur les séismes : magnitude, durée, localisation, et surtout étendue des dégâts, ce qui est très précieux pour mobiliser les secours.


Qui mieux que les témoins d’un séisme peuvent en évaluer les dégâts ? C’est à partir de ce constat qu’est née LastQuake, application mobile visant à identifier les effets des séismes par des informations recueillies en réseau. Développée par le CSEM (Centre Sismologique Euro-Méditerranéen) avec le soutien de Fondation MAIF, elle implique directement les citoyens dans la gestion des risques sismiques.

Disponible sur Google Play, ainsi que sur l’App Store, LastQuake est donc à la fois un progrès pour la prévention des risques et pour leur gestion.

Accédez à l'intégralité du projet --> cliquez ici


Vu dans dans la Presse

lasquake3.jpg

Code du projet

Organismes de recherche et partenaires

Principaux intervenants

Date de début / Durée

A voir aussi