Internet et les réseaux sociaux irriguent le quotidien des enseignants et des élèves. Formidable roue de transmission du savoir, ils sont aussi source de stress.

Trouver le juste équilibre entre liberté d’expression et protection des données, liberté pédagogique et devoir de réserve, créer des outils pour agir efficacement et en sécurité, voilà le projet.

enseignantsnumrique2.jpg

Internet, cet ami qui vous veut du bien

Peut-on imaginer la vie sans Internet et les réseaux sociaux ? Quand on a moins de 20 ans, c’est rigoureusement impossible. Alors pourquoi est-il souvent interdit de s’en servir à l’école ?

L’ambiguïté des usages, qui oscillent entre plaisir et utilité, crée des tensions et des questions chez les enseignants. Faut-il ou pas s’en servir en classe ? Comment ne pas passer en zone interdite ? Comment inclure ces outils dans un projet pédagogique pour en démontrer les atouts et les risques ?

Prudent ou aventurier ?

Le projet débutera par des enquêtes quantitatives et qualitatives réalisées auprès d’un échantillon de jeunes enseignants et de leurs élèves afin de caractériser les risques liés aux numériques et les pratiques. Les risques perçus concernent aussi bien les élèves que les enseignants eux-mêmes : cyber-délinquance, harcèlement, atteinte au droit de l’image et au droit d’auteur, crainte de voir la parole déborder le cadre juridique scolaire, crainte de mise en cause de la responsabilité civile ou pénale.

A l’inverse, on peut trouver des cas de comportements imprudents de la part d’enseignants qui ne perçoivent pas tous les enjeux de la sécurité des systèmes d’information et les mécanismes d’utilisation des données personnelles. D’autres ont du mal à distinguer ce qui relève de la sphère privée ou de la sphère professionnelle.

erisk3.jpg

Etude de l’existant

Cette phase permettra d’identifier les sites de référence des enseignants et des élèves, de saisir leurs conceptions des risques numériques, leurs manières de proposer des solutions dans la prévention. L’analyse permettra d’identifier les stratégies de communication sur les risques numériques et de mesurer leur capacité à être en phase avec les représentations et les pratiques des publics cibles.

Objectiver les mythes et apporter des solutions

Les risques numériques, chacun les traduit ou les interprète selon sa culture, son expérience, sa nature et adapte ensuite son comportement dans sa vie privée et dans ses pratiques éducatives. L’objectif est de fournir un  accompagnement aux enseignants et aux élèves via un corpus d’outils référencés dans un site web novateur qui leur sera dédié et qui sera construit en mode participatif.

Code du projet

eR!SK

Organismes de recherche et partenaires

Laboratoire de l’Intégration du Matériau au Système (IMS, CNRS, UMR 5218) – Equipe RUDII : Représentation, Usages, Développements, Ingénieries de l’Information

Partenaires associés :

Le MICA EA 4426  - laboratoire de recherche en Médiations, Informations, Communication et Arts de l'Université Bordeaux-Montaigne
Le LACES EA 4140 - LAboratoire Cultures,  Éducation, Sociétés
L’ESO-Caen UMR CNRS 6590 - laboratoire Espaces et Sociétés, regroupement de cinq laboratoires localisés à Angers, Nantes, Caen, Le Mans et Rennes
L’Université de Bordeaux-ESPE d'Aquitaine- L'Ecole Supérieure du Professorat et de l'Education 

Principaux intervenants

Responsable de recherche : Vincent Liquète,                                                            

Date de début / Durée

Septembre 2016 sur une durée de 24 mois

A voir aussi