Nous sommes de plus en plus nombreux à posséder des objets connectés mais à quoi et surtout à qui ces objets sont-ils connectés ?

Pour installer la confiance entre ces objets et leurs utilisateurs, il serait souhaitable que les modalités d’usage des données personnelles soient clairement énoncées. 

iotrust2.jpg

La donnée, le nouvel or noir

Les objets connectés et leurs applications font partie intégrante de notre quotidien (smartphone, balance connectée, montre connectée, etc.). Ces outils sont consommateurs et créateurs de données personnelles lesquelles représentent des enjeux colossaux en termes commercial et technique dans tous les secteurs de l’économie.


Un consommateur englué

Le consommateur a beaucoup de mal à protéger ses données personnelles car il ne dispose pas des outils qui lui permettrait de le faire. Des lois récentes sont venues combler la grande vulnérabilité des consommateurs en demandant aux entreprises d’avoir plus de transparence et plus de loyauté dans la gestion des données personnelles mais les contrôles restent encore peu nombreux.


Auditer les objets connectés

Le projet va développer une plate-forme technique pour analyser les flux de données en provenance des objets connectés afin de vérifier leur conformité à la législation. L’étude portera sur les protocoles, la densité, le type, les modalités, les mesures de sécurité en lien avec les flux de données. Les tests couvriront différents marchés spécifiques de l’Internet des Objets (domotique, voiture connectée, bien-être…). Le projet intègre plusieurs fabricants d’objets qui souhaitent se différencier par une grande transparence sur le fonctionnement de leurs produits et par le respect de la vie privée des utilisateurs.


584879378-Onfokus_iStock1.jpg

Eclairer le consommateur

Pour que l’achat et la consommation des objets connectés soient réalisés en toute connaissance de cause, le projet se propose de créer un label. Ce label informera le consommateur sur le respect du droit en vigueur, la présence d’informations préalables au traitement des données, la fiabilité des flux et la pertinence des traitements réalisés par le fournisseur.

Pour donner plus de force à ce label, il est souhaité qu’il soit référencé par les autorités européennes et au premier chef la CNIL. De nombreuses communications seront organisées pour faire la promotion de ce label : création des infographies ludiques favorisant le partage sur les réseaux sociaux, sensibilisation des acteurs du marché, des concepteurs d’objets connectés, aux distributeurs jusqu’aux associations de consommateurs et journalistes High Tech.

Code du projet

IO TRUST

Organismes de recherche et partenaires

DIGITEMIS - Centre d’affaires « La Noue », 85140 LA MERLATIERE

Partenaires associés,
ESIEA : le laboratoire Confiance Numérique et Sécurité

Principaux intervenants

Responsable du projet : Ludovic De CARCOUËT

Date de début / Durée

Septembre 2016 / 24 mois

A voir aussi