Objets connectés et sommeil, usages et risques

Les dispositifs de gestion individuelle du sommeil sont en plein essor. Quelles sont leurs fonctions ? Que font réellement les personnes avec ces systèmes ?

sommeil-connecte-22.jpg

Ces questions relatives aux usages ont des impacts importants en termes de prévention et de sécurité. Plus de 30% des français déclarent avoir des troubles du sommeil (insomnies, troubles du rythme circadien, …) et utilisent une abondante pharmacopée pour y remédier.

Le sommeil, notre ami pour la vie

Le sommeil est indispensable à la vie car il permet de réparer chaque nuit le corps et l’esprit. Un sommeil régulier, en lien avec les besoins de chacun, est gage de bonne santé. De plus en plus de recherches démontrent les liens entre le manque de sommeil et d’autres pathologies (dépression, cancer, etc.).


Comment mesurer le sommeil ?

Le sommeil se mesure en quantité et en qualité. Il se divise en phases régulières de 90 à 120 mn pendant lesquelles alternent le sommeil léger, le sommeil profond et le sommeil paradoxal. Le respect de ces phases importe tout autant que la durée total du sommeil. Réalisée en milieu hospitalier, la polysomnographie mesure le sommeil en s’intéressant aux activités cérébrale, musculaire et oculaire. De nouvelles techniques, plus légères font leur apparition comme l’actimétrie basée sur un accéléromètre pour mesurer l’activité motrice pendant le sommeil.  


sommeil-connect-3.jpg

L’arrivée des objets connectés

Les dispositifs connectés de gestion individuelle du sommeil sont en plein essor dans un objectif de bien-être et d’optimisation de la performance. L'objectif de ce projet est de faire progresser la connaissance scientifique sur les intérêts et risques liés aux technologies du « sommeil connecté » qui souffre d’un manque d’évaluation scientifique, approfondie et indépendante. 

Sélectionner, tester et éprouver

Le projet a sélectionné 7 objets selon plusieurs critères : validité scientifique, succès commercial, diversité des capteurs, technologie.

Pour qualifier les aspects fonctionnels (acceptabilité, mésusage, effets sur le système sociotechnique) des groupes d’utilisateurs néophytes et expérimentés ont été mis à contribution pour des phases de test de terrain : en quoi ces objets représentent-ils des aides ou des gênes au quotidien ? 

Les premiers résultats, suite à une période de test de deux semaines avec des personnes qui n'avaient eu aucune expérience en matière d'objets connectés, laissent à penser que les systèmes de mesure offrent une bonne fiabilité mais que les restitutions aux utilisateurs manquent de personnalisation.

Une étude complémentaire avec des utilisateurs plus expérimentés (jusqu'à une année d'usage) est en cours.

Code du projet

Sommeil Connecté et prévention

Organismes de recherche et partenaires

Laboratoire « Adaptations Travail Individu »
Institut de Psychologie, Centre Henri Piéron, Université Paris Descartes, 71 avenue Edouard Vaillant 92100 Boulogne Billancourt.

Principaux intervenants

Responsable du projet : Philippe CABON

Date de début / Durée

Septembre 2016 / 24 mois /

A voir aussi