Mes photos et moi sur les réseaux sociaux

Les photos et les vidéos sont les reines des réseaux sociaux. Mais quelle image donnent-elles de vous ? Avez-vous conscience de toutes les informations qu’elles révèlent?

598912704-diego_cervo_iStock2.jpg

L’essor des plateformes de partage photographique et vidéo, comme Instagram et Snapchat, témoigne de l’importance majeure de ces contenus dans la communication en ligne. Leur analyse automatique peut révéler un grand nombre d’informations privées sans que les utilisateurs en soient conscients.

« Une image vaut mille mots » Confucius

Et il ne faut qu’une poignée de secondes pour la prendre et la diffuser sur les réseaux sociaux où elle sera ensuite disponible et exploitée par des algorithmes ou des personnes physiques afin de mieux vous connaître.

Des discriminations liées aux caractéristiques personnelles

Des études récentes ont démontré que lorsque des informations fournissent des indications sur l’origine ethnique ou l’appartenance religieuse des personnes, des discriminations sont effectives. Le numérique imprègne nos relations sociales (échanges sur les plates-formes numériques, recherche d’emploi, demande de prêt, etc.) et tout ce qui peut déterminer qui nous sommes est utilisé.

Soigner son image personnelle  

L’objectif global du projet est de proposer un outil qui améliore le contrôle de la diffusion des données personnelles partagées par les utilisateurs via leurs smartphones. Une interface utilisateur réactive et simple d’usage permettra aux utilisateurs de comprendre rapidement quelles images peuvent affecter leur vie privée et quel serait l’effet d’un changement de visibilité ou de leur partage sur les réseaux sociaux.

Les progrès rapides de l’intelligence artificielle dopent les capacités d’analyse automatique de données personnelles. Ce projet utilisera les dernières techniques pour réduire l’asymétrie entre les moyens dont les utilisateurs disposent pour la protection de leurs données et ceux à disposition des plateformes Web.

Le type d’outil proposé rentre en contradiction avec les pratiques commerciales dominantes, mais il s’inscrit totalement dans l’esprit de la nouvelle réglementation européenne sur les données personnelles. Son développement est donc à la fois souhaitable pour les citoyens et nécessaire pour les entreprises qui manipulent des données personnelles.


capacitation-rseaux-sociaux-3.jpg

Code du projet

Organismes de recherche et partenaires

Institut CEA LIST, Commissariat à l’Energie Atomique et aux Energies Alternatives Laboratoire LVIC, Bâtiment 861-PC173, 91190 Gif-sur-Yvette,

Laboratoire RITM, Université Paris-Sud, Faculté Jean Monnet, 54 Boulevard Desgranges, 92330 Sceaux

Principaux intervenants

Adrian Popescu ( CEA LIST, doctorat Télécom Bretagne 2008) 

Nicolas  Soulié (RITM - Univ. Paris-Sud/Paris-Saclay, doctorat Univ. Toulouse-Capitole 2008)

Date de début / Durée

2018 pour une durée de 24 mois

A voir aussi