Le suricate bientôt en action

suricate-site.jpg

Point d’étape sur le projet sur l’Observatoire citoyen des risques naturels avec le BRGM (Bureau de recherches Géologiques et Minières) et l’Université Technologique de Troyes. 

Rappelons brièvement que ce projet se propose d’utiliser les publications du réseau social Twitter, postées par les personnes lors d’une catastrophe naturelle, pour mieux informer toutes celles et ceux qui sont aux prises avec les événements.

Les équipes ont déjà bien avancé sur deux éléments importants :
• les algorithmes de détection d’événement et de classification automatique des Tweets. Les séismes ont servi au calibrage. Prochaine étape : traitement des inondations ;
• le site internet qui diffusera des informations compilées et fiabilisées vers le public.

Comment fonctionnent les algorithmes ?
1- Pour détecter des témoignages spontanés sur une catastrophe naturelle (les séismes en l’occurrence), il faut écouter en permanence Twitter avec les mots clefs pertinents, #séisme par exemple, tout en sachant qu’il y a des faux amis (« séisme politique »).
2- Nécessité donc d’éliminer les « bruits ».
3- Lorsque le séisme survient, la densité de tweets augmente considérablement et l’algorithme doit alors s’enrichir des mots clefs les plus fréquents, inclus dans les tweets, et qui qualifient l’événement. Dans cette étape, il faut éliminer les robots, les retweets.
4- Il est essentiel de distinguer les vrais témoins, qui vivent la catastrophe et font part de leur expérience, des autres messages qui se contentent de la diffuser et/ou de la commenter.
5 - Ensuite, pour géolocaliser le plus précisément le séisme, on se sert à ce stade uniquement du contenu textuel des Tweets par une reconnaissance des mentions de lieux. Mais l’équipe travaille à l’exploitation des métadonnées qui accompagnent les tweets afin de rendre l’analyse encore plus performante.
6 - Enfin, la fiabilisation de tout ce dispositif automatique est réalisée par la sollicitation d’informations complémentaires auprès d’internautes volontaires.

Premiers résultats
Pour le séisme de Barcelonnette du 7 avril 2014 à 21h27
Déclaration automatique du séisme par les algorithmes : début le 07/04 à 21h27 (soit moins d’une minute après sa survenue) et « fin » de l’événement (au sens de son écho social sur Twitter) le 08/04 à 01h31.

Le site Internet
Le site internet diffusera des informations sur les catastrophes (nature, lieu, intensité, propagation, etc.), des conseils sur les conduites à tenir et permettra aux internautes de l’enrichir en direct.  



A voir aussi