Pour un partage de la route plus sûr entre vélos et véhicules

Nouvelle campagne de sensibilisation de la sécurité routière pour une meilleure cohabitation de la route entre véhicules et vélos

Cycliste-2.jpg

Crée le 25/09/20

La sécurité routière lance une nouvelle campagne pour convaincre les automobilistes et les cyclistes d’adopter des comportements plus prudents pour une meilleure cohabitation sur les routes. En effet, la pratique du vélo est en plein essor depuis plusieurs années, mais la mortalité routière augmente de façon alarmante en parallèle. 27 %, c’est le pourcentage d’augmentation du nombre de cyclistes tués dans un accident de la route depuis 2010. 

Une campagne différente pour convaincre

8 messages de prévention ont été créés pour interpeller cyclistes et automobilistes. Sur un ton décalé, chaque message cible une situation de risque particulière, comme la visibilité des cyclistes la nuit ou encore la dangerosité des angles morts. Les messages seront affichés prochainement sur les bus et les abribus des villes de plus de 50 000 habitants entre le 30 septembre et le 06 octobre. La campagne sera diffusée dans la presse quotidienne et sportive à partir du 25 septembre, ainsi que sur les réseaux sociaux. Une opération de distribution de brassards rétroréfléchissants sur le terrain auprès des utilisateurs de vélos et des trottinettes en libre-service est prévue à partir du 06 octobre dans 4 grandes villes : Paris, Marseille, Bordeaux et Lyon.

                                            

Les chiffres qui soulignent l’importance de la campagne :

• Plus de 60 000 cyclistes entrent aux urgences des hôpitaux tous les ans ;

• 1 556 cyclistes ont été blessés cet été (juin, juillet, août 2020) par rapport à 1 362 pendant la même période en 2019.

Les chiffres qui interpellent de 2019 :

Sur les 187 cyclistes qui ont perdu la vie en 2019 (+ 7 % par rapport à 2018, et + 27 % par rapport à 2010), les 2/3 avaient plus de 55 ans et les hommes représentaient 88 % des victimes. Des collisions avec un véhicule de tourisme ou utilitaire étaient responsables de 65 % des cyclistes blessés ou tués. La gravité des accidents hors agglomération est 6 fois plus élevée que celle en agglomération. A titre d’exemple, 84 % des accidents impliquant des cyclistes ayant lieu en agglomération représente 49 % du total des accidents mortels.

Source ONISR

                                       

Les bons conseils de la sécurité routière pour améliorer la cohabitation des vélos et des véhicules sur les routes

  • Vérifier l’état de son vélo : freins, éclairage et sonnette.
  • Préparer son itinéraire avant de partir, en privilégiant les pistes cyclables.
  • Penser à s’équiper : casque vêtements clairs, accessoires, rétroréfléchissants, écarteur…
  • Indiquer ses changements de direction en tendant le bras.
  • Ne pas utiliser de casque audio ou d’oreillettes.
  • Ne pas rouler après avoir trop bu. Au-delà de 0.5 g/l, c’est interdit !
  • Privilégier la file indienne (obligatoire la nuit et lorsque la circulation l’exige). Et jamais à plus de deux côte-à-côte.
  • Ne pas rester dans les angles morts des bus et des poids lourds, plus grands que ceux des voitures.
  • Dans les virages, serrer au maximum à droite, les voitures ne voyant les vélos qu’au dernier moment.