1. Accueil
  2. Actualités
  3. Actualités

Les Solutions fondées sur la Nature : un nouveau modèle de protection

Comment concilier la gestion du risque inondation, le développement économique et social et la préservation de l’environnement dans l’aménagement d’une ville ?

inondation urbaine

Créé le 19/10/21

Il est malheureusement facile de constater que les inondations provoquent de plus en plus de dégâts. L’intensité de ces phénomènes s’accroît tandis que leur fréquence de survenance augmente. Une conjonction fatidique car liée à deux tendances pour l’instant irrépressibles : le changement climatique et l’urbanisation. Plutôt localisées historiquement, ces phénomènes touchent progressivement des zones urbanisées encore épargnées. 

Les solutions fondées sur la nature constituent souvent des alternatives pertinentes aux ouvrages traditionnels pour se protéger des inondations. Parmi leurs multiples co-bénéfices, elles conjuguent efficacité préventive et préservation de la biodiversité.

Ces solutions restent encore méconnues à la fois des responsables de collectivité, des gestionnaires de réseaux et des populations. Pour intéresser ces publics à ces solutions innovantes, voire les convaincre, il est important de mettre en place des démarches d’aide à la décision modernes et participatives s’appuyant sur des outils démonstratifs et tangibles. C’est l’objectif du projet conduit par une équipe de L’INRAE d’Aix en Provence.

Une telle démarche vise plusieurs objectifs tous reliés aux apprentissages sociaux relatifs aux inondations :

  • Acquérir des connaissances sur le phénomène inondation (processus, dynamiques, dommages, enjeux) ;
  • Tester l’efficacité de plusieurs stratégies pour la gestion de l’inondation ;
  • Acquérir des connaissances sur les avantages et co-bénéfices des Solutions fondées sur la nature ;
  • Identifier les freins et leviers à leur mise en œuvre.

Le projet développe un modèle de simulation d’inondation appelé SiFlo permettant faire varier plusieurs paramètres ayant de l’influence sur le développement et les conséquences du phénomène climatique :

  • la géographie de la ville étudiée et son plan d’urbanisation ;
  • la source et l’intensité de l’inondation (pluie, débit arrivant de l’amont…) ;
  • le modèle d’écoulement des eaux en surface et en souterrain ;
  • les réactions des populations.


Le modèle Siflo combine un modèle hydraulique avec un modèle du comportement des population face à l’inondation. Il repose sur un modèle cognitif évolué basé sur des agents intelligents et paramétrables. Les aléas modélisables sont à la fois de l’eau entrant depuis l’amont, et une pluie sur le territoire. Le modèle intègre plusieurs stratégies de réduction du risque inondation comme la construction d’ouvrages d’art, la modification des bâtiments et des routes, la modification du tracé et des caractéristiques des cours d’eau et du réseau pluvial. Ces stratégies sont composées de différentes solutions (construction d’une digue, délocalisation d’activités…), et bien évidemment des solutions fondées sur la nature qui sont au cœur du projet.

Ce modèle a été conçu pour servir de support au développement d’un « jeu sérieux » dont l’objectif est d’aménager de manière soutenable une ville soumise au risque inondation, c’est-à-dire de mettre en œuvre une politique qui soit économiquement viable, socialement acceptable, et durable du point de vue de l’environnement. Dans le jeu, chaque joueur va incarner un rôle emblématique pour la ville : le maire, les services techniques, le syndicat de l’environnement, le représentant du milieu économique (entreprises, commerçants, etc.), le représentant des habitants. Pour jouer, les joueurs, disposent d’un territoire virtuel sur lequel expérimenter leurs stratégies (à l’échelle d’une ville), tout en faisant face à des contraintes (budget, zones protégées…) et en cherchant à atteindre des objectifs qui sont propres à leur rôle. Les actions mises en place par leurs joueurs sont analysées par le biais d’indicateurs comme l’attractivité du territoire, la sécurité vis-à-vis du risque inondation et les objectifs de développement durable.

Ce jeu est destiné au grand public et a été pensé pour s’appliquer à l’échelle d’une collectivité territoriale. Il doit permettre entre autres, de prendre conscience des enjeux liés aux évolutions du risque inondation et d’acquérir des connaissances sur les avantages et limites des différentes solutions de gestion des inondations dans l’aménagement d’un territoire.

Le jeu est dans une phase active de développement et de test dans laquelle vont être impliqués différents acteurs de terrain afin de garantir de l’intérêt, l’efficacité et l’adaptation de cette démarche aux besoins des futurs utilisateurs. D’après les prévisions de l’équipe de recherche, une première version jouable du jeu sera disponible dans 18 mois environ.

A voir aussi