Inscription à la lettre d'information

Accueil > Nos projets > Projets soutenus > Risques de la vie quotidienne > Biométrie et Santé sur Tablette

Biométrie et Santé sur Tablette

Articles nos-projets Fondation MAIF

La biométrie est utilisée depuis longtemps comme moyen d’identification des documents juridiques ainsi que pour les transactions financières (chèques, paiements par carte…) De ce fait la signature dynamique est le moyen biométrique le plus répandu dans les applications civiles et le plus accepté par le public. Comment rendre ce type de signature plus sûre? Et si on pouvait l’utiliser pour détecter des maladies à un stade précoce ?

Rencontre avec l'équipe de recherche en images

 

Résultats et Valorisation prevus

Pour le volet 1

  • Des applications dans le secteur financier exploitant la signature « en-ligne » comme un moyen de renforcer la chaîne d’authentification habituelle (login et mot de passe).
  • Des collaborations possibles avec des opérateurs permettant la mise en œuvre de tests en conditions réelles du système et sur des scénarios applicatifs précis.
  • Des applications dans la sécurisation des données sur la tablette en tant qu’objet personnel communicant

Pour le volet 2

  • Produire un outil de pré-diagnostic sur la tablette à des fins de prévention
  • Produire un outil d’aide à la décision pour le corps médical et permettre un suivi médical continu à domicile.

Résumé du projet

Ce projet comporte deux volets visant deux applications complémentaires, à savoir l’authentification biométrique (Volet 1) et la prévention dans le domaine de la santé (Volet 2).

Volet 1 : Sécurisation des données personnelles par la biométrie signature « en-ligne ». Avec cette signature, le tracé effectué sur l’écran tactile est capturé comme une séquence de points en fonction du temps (signature dite « en-ligne »), contrairement au cas d’une signature réalisée sur un support papier. L’usage de l’écran tactile permet ainsi d’exploiter la dynamique du geste du signataire pour renforcer la sécurité, puisqu’une signature dynamique est bien plus difficile à imiter qu’une signature réalisée sur un support papier. Ainsi, l’objectif est d’authentifier la personne quand elle utilise son objet personnel communicant (Smartphone, tablette…) via sa signature manuscrite « en-ligne » acquise sur l’écran tactile du dispositif.

Volet 2 : Prévention de l’état de santé de la personne par l’analyse de l’écriture manuscrite « en-ligne ». Ecrire est une activité de haut niveau exigeant un contrôle moteur fin. Des troubles d’une diversité frappante (Alzheimer, Parkinson, Cancer, dépression, dysgraphies, dyspraxies, dystonie focale, …) affectent la capacité du cerveau à gérer ce contrôle moteur fin. Ainsi, la détérioration de l’écriture est le signe d’un dysfonctionnement psychomoteur. Cette étude vise une approche générique pour la prévention via la détection d’une dégradation du signal manuscrit, quel que soit le trouble. L’objectif est ainsi d’alerter la personne a priori bien portante sur sa santé (autodiagnostic) et/ou d’alerter son médecin traitant si elle est déjà suivie.

Ces deux volets se rejoignent dans :

  • L’utilisation de la tablette pour l’acquisition des deux types de signaux (signature et écriture « en-ligne »)
  • L’objectif d’autogouverner et de sécuriser des données personnelles (médicales ou autres) avec la possibilité de partager les données et de les contrôler par la biométrie signature « en-ligne »  

Méthodes et Etapes

Volet 1

  • Acquérir deux bases de signatures par type de plateforme (iPad et iPhone) sur la même population
  • Effectuer différents tests pilotes et analyser de façon comparative les deux plateformes sur différents aspects

Volet 2

  • Acquisition des données manuscrites sur des patients suivis au Living Lab LUSAGE et sur des sujets sains à Télécom SudParis
  • En parallèle, sur des bases de données manuscrites « en-ligne » disponibles acquises sur des sujets sains, mise en œuvre d’un modèle de mesures de qualité statistiques adaptées aux données manuscrites
  • Détection de sujets dont l’écriture est dégradée, reflétant un trouble du contrôle moteur
  • Sur plusieurs sessions (au moins deux espacées de quelques mois), étude de l’impact sur la qualité de l’écriture manuscrite des thérapies utilisées

Equipe de recherche

Laboratoire SAMOVAR UMR 5157

TELECOM SudParis

9 rue Charles Fourier

91011 Evry

Contact : sonia.garcia@telecom-sudparis.eu

Partenariats scientifiques et techniques

  • Living LAB LUSAGE
  • APHP-Broca

Début et durée de la recherche

2014 sur une durée de 24 mois

En poursuivant votre visite, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance du site et à optimiser votre navigation.