1. Accueil
  2. Showroom
  3. CultuRisk

Comment éviter les chutes des personnes âgées ?

L’Esprit sorcier et la prévention des risques – Episode 3 – Comment anticiper les chutes des seniors ?

Espritsorcier_chutesdesseniors_banniere.jpg

Créé le 02/05/22

Chaque année en France, les chutes sont responsables de plus de 100 000 hospitalisations et de plus de 10 000 décès des personnes de plus de 65 ans. Il devient urgent d’agir en amont des chutes pour mieux les prévenir, sauver les vies et faire en sorte que nos aînés restent indépendants et autonomes le plus longtemps possible. Fred nous présente 2 recherches scientifiques qui font face à cette réalité et qui proposent des solutions concrètes…

Mieux vaut prévenir que guérir !

Deux approches différentes liées par un but commun – anticiper les chutes pour mieux les prévenir !

Les lunettes connectées pour prévenir la chute

95 % des personnes de plus de 75 ans portent des lunettes, et les études démontrent que les capteurs posés au niveau de la tête sont efficaces et fiables pour prendre des mesures nécessaires pour modéliser et caractériser les capacités des « chuteurs » et « non-chuteurs ». Un algorithme de détection et de prédiction d’un risque de chute chez les personnes âgées a pu être développé et est actuellement en phase de test. Ensuite, il reste à mesurer l’acceptabilité du dispositif de suivi et de contrôle via des lunettes connectées. Des solutions de renforcement seront proposées, comme un programme d’activité physique adaptée à chacun qui tient compte du renforcement musculaire et cardio, de l’équilibre et de la coordination.

Evaluer les risques de chute avec la réalité virtuelle

Le test TUG (Timed Up and Go, test de lever-marcher) est le standard pour évaluer le risque de chute chez les personnes âgées, cependant il n’intègre pas la complexité et la variété des gestes de la vie quotidienne.

Cette recherche a développé six tests à partir d’un test de référence simple où la personne se déplace en faisant un aller et retour dans une pièce d’une « maison virtuelle ». Les autres tests introduisent plus de complexité, comme par exemple franchir de petits obstacles ou mémoriser l’environnement. Ils pourraient ainsi mieux prédire ou expliquer le risque de chute. Les résultats des premiers tests sont plutôt prometteurs avec une sensibilité de 80% pour détecter le risque de chute des personnes. Les retours des testeurs sont positifs aussi – les tests sont simples et agréables à faire et la visualisation post tests leur permet de prendre conscience de leurs difficultés facilement. Ces tests sont complémentaires aux tests existants et permettront aux praticiens de santé d’affiner leur diagnostic et d’orienter leurs patients vers un programme de soins et de rééducation si nécessaire.

Nos projets entrent pleinement dans le plan antichute annoncé par le gouvernement français en février 2022. Les chutes des seniors ont été reconnues comme problème de santé public majeur et le plan vise à réduire des chutes mortelles ou invalidantes des personnes de plus de 65 ans de 20 % d’ici 2024. Voici les cinq grands axes autour desquels le plan s’articule :

• savoir repérer les risques de chutes et alerter ;

• aménager son logement pour éviter les risques de chutes ;

• des aides techniques à la mobilité faites pour tous ;

• l’activité physique, meilleure arme antichute ;

• la téléassistance pour tous.

Ces projets de recherche pour prévenir les chutes permettront aux personnes âgées de repérer leur propre risque de tomber, ainsi que de signaler ce risque auprès des professionnels de santé et, dans le cas des lunettes connectées, d’alerter en cas de chute. Les deux projets faciliteront la mise en place de programmes d’exercices et de soins adaptés aux capacités de chacun, essentiels en tant qu’outil anti-chute.

A ce titre, le gouvernement proposera, lui aussi, un panier de soins prévention des chutes qui sera expérimenté en 2022 avec l’intervention coordonnée de trois professionnels : un intervenant en activité physique adapté, un diététicien et un ergothérapeute.

Bref, ces projets promettent d’apporter beaucoup d’avantages à la population senior française – à suivre de près !


A voir aussi