Les réseaux sociaux enregistrent une bonne partie des communications que nous entretenons avec nos amis ? Que disent-elles sur nous

loria2.jpg

Facebook, Twitter, LinkedIn, etc. sont devenus des plateformes incontournables favorisant l’échange de données. Comment qualifier les données sensibles ?


Dis-moi qui tu fréquentes, je te dirai qui tu es

A ce jour il y a peu de techniques de prédiction des risques encourus sur les réseaux sociaux. Et ces dispositifs s’attachent à traiter les données personnelles sensibles postées par erreur, inadvertance ou malveillance sur ces réseaux.

Par contre, ils ne traitent pas de l’exploitation potentielle du croisement de données isolément anodines, qui permet de mettre en lumière des informations sensibles et non souhaitées par les individus. Notamment, l’exploitation des conversations que nous entretenons avec nos amis, ou celles de nos amis avec leurs propres amis. 

Quelles sont les informations sensibles ?

Une enquête a été menée auprès des utilisateurs des réseaux sociaux qui a déterminé la nature des informations sensibles ainsi que leur d’importance par ordre décroissant : Religion, Argent, Politique, Rencontre, Achats et Santé.

Attention, aucune d’information n’est totalement anodine car toutes peuvent être détournées en cas d’intention malveillante. Premier conseil de prévention : soyez vigilant dans vos publications et multipliez les protections numériques.

Connaître une personne à son insu

Tous les réseaux sociaux vous enjoignent de bien renseigner votre profil, et vous le rappellent régulièrement. Normal, ils ont très envie de bien vous connaître pour vous envoyer des sollicitations ciblées. Les chercheurs ont prouvé qu’il existe une autre possibilité de vous « profiler » en utilisant les goûts et les préférences de vos amis : les pages qu'ils likent.

Exemple : si vos amis aiment la politique en général et un parti en particulier, vous avez de fortes présomptions d’être également de cette sensibilité politique. De proche en proche, et en utilisant des similarités entre vous et vos amis, l’algorithme dessinera votre portrait.

472324118-cnythzl_iStock3.jpg

Sensibiliser avant de protéger

Ce projet a pour objectif de sensibiliser les personnes sur leur niveau de « transparence » sur les réseaux sociaux. Un logiciel pourrait être développé pour que cette information soit accessible au plus grand nombre. Ainsi informé, chacun pourra développer sa propre stratégie de protection numérique.

Notre étude montre que plus de 70 % des utilisateurs des réseaux sociaux sont exposés aux risques de fuite d’informations sensibles du fait essentiellement d’une utilisation maladroite des médias sociaux et d’une méconnaissance en matière de protection de la vie privée numérique.

Code du projet

Organismes de recherche et partenaires

Laboratoire lorrain de recherche en informatique et ses applications (LORIA – UMR 7503)
Etablissement de rattachement CNRS, Université de Lorraine, Inria
LORIA - Campus Scientifique BP 239 54506 VANDOUEVRE
Site web : http://www.loria.fr 

Partenaires scientifiques et techniques
Equipe Cassis – LORIA
Equipe Orpailleur - LORIA

Principaux intervenants


Date de début / Durée

2014 sur une durée de 36 mois

A voir aussi