Connectivité autos-motos pour plus de sécurité

Bientôt les véhicules pourront communiquer entre eux. Comment exploiter ces nouvelles technologies pour améliorer la sécurité des deux roues ?

692819426-oonal_iStock2.jpg

En dépit des améliorations incessantes en matière de sécurité routière, les motocyclistes continuent de payer un lourd tribut en matière d’accidentologie : ils représentent 1.9% du trafic mais constituent 43% des blessés graves et 21% des tués (bilan Sécurité Routière 2016). De nombreux accidents sont dus à des imprudences ou à de l’inattention. 

Un réseau de communication inter-véhicules (V2V)

La communication V2V permettra de prévenir certains accidents en permettant aux véhicules en circulation d’envoyer leur position et leur vitesse aux autres véhicules qui se situent à proximité. En fonction de la manière dont elle sera implémentée, le conducteur pourra recevoir un simple message d’alerte ou le véhicule lui-même agira de sa propre initiative.

Encore au stade de l’expérimentation, ces technologies offrent d’intéressantes perspectives en termes d’amélioration de la sécurité sur les routes. Elles complètent les systèmes déjà présents comme les caméras ou les radars.

De nombreuses situations accidentogènes pour les motos

L’objectif de ce projet est d’étudier le potentiel de ces systèmes de communication sur la sécurité des utilisateurs des 2RMs. Il permettra d’aborder l’apport des solutions qui consistent à prendre le contrôle du véhicule, et éventuellement de la moto, en comparaison avec des systèmes d’alerte simples.

Une étude réalisée récente par UTAC CERAM pour la Délégation à la Sécurité Routière a caractérisé les principaux scénarios d’accidents auto-moto. Le projet se focalisera sur les scénarios dans des intersections pour lesquels l’ajout de la connectivité semble présenter un fort potentiel pour l’amélioration de la sécurité routière. Les scénarios choisis couvrent jusqu’à plus de 40% des morts et des blessés de la route. De plus, le manque de visibilité et les hautes vitesses relatives sont deux variables récurrentes.


UTAC-connectivit-moto-schma-3.jpg

Construire le futur en laboratoire

Aucun véhicule de série sur le marché actuel ne possède aujourd’hui la technologie V2V. Son implémentation se limite à des prototypes pour lesquels les fonctionnalités sont réduites et les résultats obtenus restent confidentiels. L’UTAC CERAM et ses partenaires vont développer des prototypes et exploiter le potentiel technologique des nouvelles pistes d’essai dédiées aux véhicules autonomes et connectés.


Code du projet

Organismes de recherche et partenaires

L’UTAC-CERAM -  avenue Georges Boillot à Linas (91310), 

Principaux intervenants

Guillaume STECOWIAT : Référent UTAC CERAM pour le véhicule connecté et l’IHM embarquée.

Rodrigo NUNEZ MIGUEL : Responsable du projet MUSE pour la protection des motocyclistes.

Date de début / Durée

A voir aussi