Inondations, devenons tous acteurs de la prévention

  1. Accueil
  2. Nos projets
  3. Risques naturels

Comment permettre aux citoyens d’évaluer eux-mêmes leur vulnérabilité aux inondations pour adapter ou modifier leurs comportements de prévention ?

Sacs de sable et batardeaux devant une porte d'entrée rouge contre les inondations

Créé le 19/11/2020 modifié le 22/02/2024

Depuis quelques années, les épisodes d’inondation se sont accentués sur toute la France et parfois sur des territoires peu habitués à les vivre. Malgré les efforts réalisés par les acteurs de la prévention, les citoyens restent désarmés quand l’inondation arrive voire se mettent en danger.

Le manque de connaissances sur leur propre vulnérabilité, le déni du risque, l’absence de préparation aux bons gestes… sont autant de facteurs qui contribuent à l’ampleur des dégâts humains, matériels et psychologiques causés par les inondations.

Des diagnostics techniques comme ceux proposés dans le cadre des PAPI (Programme d’Actions de Prévention des Inondations) auraient pu les aider mais ils sont souvent refusés, mal compris des habitants… par crainte de voir leurs biens dépréciés ou par méfiance de faire rentrer des ‘’experts’’ dans leur sphère privée. Mais la prévention dépasse la vulnérabilité de son habitat. Les citoyens se mettent souvent en danger chez eux et à l’extérieur (sur la route par exemple ou sur leurs lieux de vacances).

Face à ce constat, l’équipe projet a travaillé sur la conception d’une web-application d’autodiagnostic de vulnérabilité aux inondations comme outil individuel de prévention chez soi et à l’extérieur. Elle constitue également un préalable pour enclencher des diagnostics techniques de vulnérabilité.

Le process de conception et le contenu de la web-application

1-Réalisation d’un état des lieux :

  • Etat de l’art des outils de prévention des inondations à l’échelle nationale et locale.
  • Enquêtes auprès d’acteurs du risques et de ‘‘diagnostiqueurs’’.
  • Benchmark sur les outils numériques existants en matière de prévention des risques.

Résultats :

  • Peu d’outils numériques sur la prévention des inondations (contrairement à l’alerte).
  • Intérêt fort à concevoir un outil complet et simple d’utilisation pour permettre au citoyen de prendre seul conscience de sa vulnérabilité

2-Démarche participative de conception intégrant toutes les parties prenantes.

3-Apport des sciences numériques, cognitives et comportementales pour garantir l’impact persuasif et les leviers vers l’action.

4-Approche UX design, tests-utilisateurs et évaluation itératifs avec les utilisateurs finaux : citoyens et acteurs-métiers.

Les leviers comportementaux activés dans la web-application

Les sciences comportementales servent ici à ‘‘encoder’’ les bons gestes et comportements dès l’amont (prévention), pour savoir gérer la crise si elle arrive et s’adapter au retour à la normale. 

Une entrée personnalisée et affective qui touche l’humain avant le matériel : ‘‘Ne pas perdre ce à quoi on tient, ceux à qui on tient’’ (sa vie, celle de ses proches, de ses animaux).

  • Inviter à faire des gestes simples et peu coûteux : ‘‘Des petits gestes, même au dernier moment, peuvent tout changer’’.
  • Contrôle du danger et non celui de la peur par des recommandations systématiques, simples, claires, facile ment réalisables.
  • Activation des buts de gain (‘‘je vais gagner en connaissance’’) et normatifs (‘‘je vais agir aussi parce que de nombreuses personnes le font déjà’’).
  • Fiabilité, expertise et autorité comme garants de la crédibilité et de la confiance dans l’outil.
  • Renforcement positif avec une récompense virtuelle.

Des test-utilisateurs qui confirment la pertinence de l’outil

L'outil a été évalué très positivement par les citoyens : simplicité et ergonomie. Un outil qui répond aux attentes d’efficacité :

  • en termes d’apprentissage de comportements préventifs : les personnes disent avoir ‘‘appris des choses’’ ;
  • via des leviers d’intentions comportementales : les citoyens ont l’intention de modifier leurs comportements, notamment via des gestes simples et peu coûteux.

Les conseils positifs donnés et adaptés sont appréciés.

Un outil qui suscite de l’intérêt pour les acteurs-métiers (élus, gestionnaires de cours d’eau, diagnostiqueurs, assureurs, ...) comme déclencheur de diagnostic technique de vulnérabilité et comme outil individuel de prévention face aux inondations.

Vers la diffusion de la web-application

Il est prévue de s’appuyer sur les acteurs-métiers (collectivités, syndicat de rivières, associations, assureurs, ministères...) pour diffuser et relayer l’outil.

Sortie de l’application : été 2024


Organismes de recherche et partenaires

Principaux intervenants

Isabelle Ragot-Court (Université Gustave Eiffel)
Laurent Rhodet (Syndicat mixte du Bassin des Sorgues)
Rachelle Vindry (Autrement Dit)

Date de début / Durée

36 mois / Novembre 2020

Documents à disposition

A voir aussi