1. Accueil
  2. Actualités
  3. Actualités

La recherche sur la moto pour tous les utilisateurs de la route

Présentation de 3 projets de recherche pour réduire les risques encourus par les motards et améliorer leur protection.

612613980-IgorSinkov_iStock2.jpg

L’hiver arrive, les nuits s’allongent et la visibilité des motards sur les routes baisse, ce qui accentue leur vulnérabilité.

Deux tiers des accidents mortels de motards sont dus à des collisions avec d’autres usagers de la route. Or, dans la majorité des cas, le motocycliste avait la priorité et l’accident est dû à une erreur de perception de l’automobiliste. Soit il ne détecte pas – ou trop tard – la moto, soit il surestime le temps disponible face au motocycliste approchant. 

Améliorer la visibilité des motos

Et si une solution existait pour agrandir la silhouette des motards et les rendre plus visibles ? Voici la question sur laquelle s’est penchée l’équipe de l’IFSTTAR –COSYS. Et des solutions existent sans que les motards se voient transformés en sapin de Noël. Au fil de nombreux tests, l’équipe a montré que la meilleure façon d’améliorer la visibilité des motocyclistes et l’appréciation de leur vitesse était de combiner deux aménagements de l’éclairage.

La clé : des feux en configuration verticale et un code couleur dédié

D’une part, adopter des feux de jour additionnels jaunes, qui permettront de les distinguer nettement des autres engins motorisés. D’autre part de disposer les feux selon une configuration verticale. Avec deux feux sur la fourche et un sur le casque, le motard agrandit sa silhouette. Il devient ainsi mieux détectable, de jour comme de nuit.

Les tests ont confirmé que cette nouvelle configuration lumineuse permet un gain significatif de l’appréciation de la vitesse d’approche et du temps d’arrivée de la moto par l’automobiliste. En effet, la silhouette du motard ainsi allongée permet de gagner 8,5m de freinage à 60km/h ! Une sacrée différence pour éviter des accidents fréquents et généralement graves.

Pour en savoir plus, cliquez ici !

Découvrez la recherche de l’IFSTTAR qui étudie l’influence de la conduite moto sur circuit sur les attitudes et les comportements sur route ouverte.

A-t-elle les effets négatifs ? La réponse est plutôt non en ce qui concerne les jeunes motocyclistes (de 18 à 25 ans) ayant une pratique régulière de la conduite sur circuit. Toujours pour cette population, on ne note pas d'excès de confiance (surestimation de ses capacités de conduite) et il semble que la pratique du circuit permette à ces jeunes pratiquants de mieux gérer leurs émotions négatives sur la route en particulier concernant l’agressivité ressentie face aux autres usagers.

Les conclusions de cette étude reposent sur plusieurs étapes ayant mobilisé de nombreux motards. 2113 motocyclistes de tous âges et profils ont répondu à l’enquête initiale et 177 motocyclistes de 5 profils différents ont répondu à des questionnaires ciblés.

Bravo à tous les volontaires pour leur implication !


Pour en savoir plus, cliquez ici !

Comment mieux tester les casques moto ? En les faisant tomber pour faire avancer la recherche !

Aujourd'hui les bancs tests s'intéressent seulement aux chocs linéaires pour homologuer un casque de moto. En association avec la Fondation MAIF, le laboratoire ICube de l'Université de Strasbourg a pu mettre au point un nouveau banc test pour mesurer les déformations du casque lors des chocs avec mise en rotation de la tête qui sont de loin les plus fréquents dans les accidents de moto.

Le saviez-vous ? Pour évaluer un seul type de casque, il faut en tester 6 avec des mises en rotation sur 3 axes différents et tombant sur 3 surfaces : plate, en bord de trottoir et incliné à 45°.

L’INC en collaboration avec la Fondation MAIF, le laboratoire I-Cube de l’Université de Strasbourg et la revue Moto Magazine a réalisé un essai comparatif sur douze modèles de casques intégraux en utilisant ce nouveau banc test. Les résultats montrent clairement que même si tous les casques de moto sur le marché sont homologués et conformes à la norme ECE 22-05, ils sont loin d’être tous égaux en termes de protection. A noter aussi que le prix investi dans un casque n’est pas corrélé à la protection offerte.

Pour en savoir plus, cliquez ici !