1. Accueil
  2. Actualités
  3. Actualités

Nouveau jeu gratuit pour protéger les données personnelles de jeunes !

GAO & BLAZE, un jeu mobile pédagogique pour sensibiliser aux enjeux de la protection des données personnelles

filles ados qui jouent sur smartphone

Créé le 30/11/21

Les smartphones ont une place prédominante dans nos usages quotidiens : navigation sur le web, recherche d’itinéraires, prise de photos, utilisation des informations biométriques (lecteur d’empreintes digitales, d’iris, de visage…) et collecte des données personnelles (historique des achats, accès aux répertoires, détails et contenus de communication, géolocalisations…).

Non seulement les quantités de capteurs et des données produites augmentent¹ mais des études comme celle de Verderame et alli montrent par ailleurs que « plus de 95% des applications installées sur des Android ont accès à des informations privées sensibles et seulement une infime partie, inférieur à 1% répond entièrement aux guidelines du Google Pay Store en termes de protection de la vie privée »².

Alors qu’en est-il réellement de la protection de nos données personnelles et plus globalement du respect de la vie privée ? Comment reprendre en main nos vies numériques ? Le jeu Gao & Blaze, imaginé par la coopérative de formation et de recherche, La Boussole, est né de ces constats et a pour objectif de sensibiliser un public élargi, aux enjeux de la protection des données personnelles.

Dans le cadre de son programme de recherche sur les enjeux de protection des données personnelles, la Fondation MAIF, en partenariat avec l’association Prévention MAIF a co-financé ce projet et la construction des protocoles de recherche autour du jeu.

Le jeu mobile au service de la protection des données

Depuis plusieurs années, l’opinion publique est alertée sur la nécessité de s’emparer des enjeux de vie privée et de protection des données personnelles pour les citoyens et les citoyennes. Avec la massification des usages numériques et leur transformation qui laissent de moins en moins la main aux utilisateurs et utilisatrices, de nombreuses structures ou organismes de recherche déploient des outils pour répondre à une demande collective contre un système opaque. Quel meilleur levier que le jeu mobile, véritable support numérique intergénérationnel et facile d’accès ?

La Boussole construit, depuis 2018, des outils au service d’individus et de projets sociaux et solidaires afin que chaque personne puisse s’émanciper quel que soit son bagage préalable. Avec sa nouvelle application de gaming ludique et pédagogique Gao & Blaze, les équipes de la Boussole souhaitent éclairer les usages de nos smartphones. Elle vise à sensibiliser à des choix plus délibérés et consentis, notamment lorsqu’il s’agit d’accorder des permissions d’utilisation des données personnelles : répertoire, photos, géolocalisations, etc. fréquemment demandées par les applications.

L’intention est ainsi d’avertir tous les publics et particulièrement les plus jeunes ou vulnérables de tout ce qui devient accessible, dès lors qu’ils téléchargent une application, mais également de les familiariser avec d’autres options que le « laisser faire passif ». Un créneau inoccupé jusqu’à ce jour dans l’univers du jeu mobile.

Pour l’équipe de La Boussole et les co-fondateurs du jeu Gao & Blaze, Quentin Harada, Jean-YvesOttman et Natalia Calderón Beltrán « La Boussole sensibilise depuis des années à la protection de la vie privée, et a observé que, collectivement, des savoirs trop théoriques ou désincarnées ne poussaient pas toujours au changement des comportements mais au mieux à la « mauvaise conscience de ne pas agir comme il faut ». Avec Gao & Blaze, nous faisons le pari de passer du monde des idées à celui de notre vie quotidienne en vivant des situations concrètes afin d’enclencher le changement tant personnellement qu’au niveau de la société. »

Gao & Blaze, qu’est-ce que c’est ?

Destinée aux joueurs à partir de 10 ans, l’application a pour objectif de sensibiliser un public élargi, aux enjeux de la protection des données personnelles grâce à un jeu narratif et immersif. En dialoguant avec des personnages d’une communauté de gamers, les joueurs et les joueuses partent en quête d’informations sur la disparition subite de Blaze, le développeur.

Ce jeu se déroule en deux parties.

Mini-jeux drôles
Le premier univers comporte 9 mini-jeux de type hypercasual, dans l’esprit « candy crush ». Les
joueuses et les joueurs sont amenés à aider le chat Gao à résoudre différentes énigmes et/ou à jouer avec lui.

Les demandes d’autorisations pour jouer à l’ensemble de ces mini-jeux couvrent les principaux services des smartphones, dont l’appareil photo. Dans la pratique, chaque étape de l’enquête implique de récolter des données via l’usage des permissions système d’Android. Les données sont gérées « en local », c’est-à-dire qu’elles ne quittent pas le téléphone à l’insu de sa ou son propriétaire et ne font l’objet d’aucun usage commercial. Un encart au début du jeu l’annonce.

À la clé : gagner des « papattes » pour se procurer les cadeaux de cet univers : GIF, mèmes, emojis et fonds d’écran originaux.

Twist et jeu dans le jeu
Le deuxième univers, atteint lorsqu’au moins 6 mini-jeux et un certain degré de conversations ont été éprouvés, est une enquête appelant à davantage de réflexion dans un contexte plus élaboré.
Suite à la disparition du développeur, Blaze, les joueurs et joueuses se voient proposer l’aide d’une
hackeuse, Nikki, pour accéder à des bases de données collectées et trouver des indices. Grâce à leurs actions, il leur sera possible de choisir l’issue du jeu et explorer la base de données des membres de la communauté.

C’est dans cet univers qu’interviennent les mécanismes et les conséquences de la récupération des données personnelles des utilisateurs et utilisatrices qui sont débloquées, ainsi que des
recommandations sur les moyens de se prémunir. À la fin du jeu, un outil de diagnostic, qui se base sur les données d’Exodus Privacy, permet, à l’instar d’un « nutriscore », d’obtenir un bilan simplifié de l’ensemble des autorisations accordées et des conseils pour les corriger.

Une application ludique et pédagogique en faveur de la recherche

Plus qu’un jeu, Gao & Blaze est une recherche appliquée sur la pertinence d’une application ludique comme outil pédagogique. 

Pour Marc Rigolot, Directeur de la Fondation MAIF « La Fondation MAIF est vigilante sur le respect de la vie privée, laquelle est fortement mise à mal par tous les outils numériques. La sensibilisation et l’éducation des personnes sont primordiales pour rééquilibrer le pouvoir et l’emprise qu’exercent les acteurs du numérique sur notre quotidien. La mise à disposition du jeu Gao & Blaze, s’accompagne d’une recherche de la mesure de son efficacité en termes de modification des comportements des joueurs et joueuses. »

« Pour l’association Prévention MAIF, association reconnue d’intérêt général, le choix de participer au financement porté par la coopérative La Boussole s’explique essentiellement par le fait que le public des jeunes, qui est le principal public touché par nos actions de prévention, se devait d’être sensibilisé sur les risques numériques. Le téléphone portable fait dorénavant partie de nos objets usuels et indispensables et l’approche ludique et pédagogique proposée dans ce projet correspond à notre engagement sur le terrain. Le fait que La Boussole soit une coopérative composée de jeunes chercheurs a aussi pesé dans notre décision. » confie par ailleurs Bernard Royer, Directeur de l’association Prévention Maif.

À travers des enquêtes qualitatives et quantitatives menées auprès de joueuses et de joueurs, les
équipes de La Boussole vont observer les évolutions de leur conscientisation et de leurs pratiques en matière de protection de données personnelles. L’objectif étant de déterminer si l’approche ludique s’avère ou non efficace pour la transmission de connaissances, si elle se concrétise par un passage à l’action, dans quelles proportions, avec quelles différences selon les publics…

Une fois terminée, cette recherche, ainsi que les données recueillies et anonymisées, feront l’objet de publications en accès libre. Elles permettront dès lors d’effectuer des comparaisons avec des enquêtes similaires et d’identifier les mécanismes les plus efficaces ou, au contraire à éviter, dans le cadre de projets de pédagogie ludique.

L’application de jeu s’inscrit dans une démarche d’ouverture envers les communautés libristes,
éducatives, artistiques et de protection de la vie privée. Il sera possible de participer à l’évolution du jeu via de nouveaux développements en contribuant au code source qui est libre.

Pour plus d'informations : www.gaoandblaze.org 

1 B. Meden et al., "Privacy–Enhancing Face Biometrics: A Comprehensive Survey," in IEEE Transactions on Information Forensics and Security, vol.
16, pp. 4147-4183, 2021, doi: 10.1109/TIFS.2021.3096024. 2L. Verderame, D. Caputo, A. Romdhana and A. Merlo, "On the (Un)Reliability of Privacy Policies in Android Apps," 2020 International Joint
Conference on Neural Networks (IJCNN), 2020, pp. 1-9, doi: 10.1109/IJCNN48605.2020.9206660.

A voir aussi