Seniors, conduisez en toute sécurité, pour vous et pour les autres usagers de la route ! L’interface Advise vous aide à mieux percevoir et prévenir les dangers au volant.

Coup de volant brutal, freinage abrupt, qui ne s’est jamais fait peur en voiture ? Les systèmes d’aide à la conduite (ADAS) embarqués dans les véhicules sont là pour nous aider à mieux percevoir et anticiper les dangers de la route.

Mais ils ne sont pas toujours adaptés aux conducteurs plus âgés, souffrant parfois de déficiences visuelles ou motrices. 

advise2.jpg

Les seniors : conducteurs exposés

On parle ici des seniors de plus de 65 ans. Ce sont des personnes qui ont, la plupart du temps, le loisir et les moyens de s’offrir des vacances et donc se déplacent beaucoup. Notamment en voiture. Ils sont donc statistiquement plus exposés aux accidents de la route. Ce sont aussi des personnes plus fragiles, donc plus touchées en cas de choc. L’interface Advise vient pallier ce manque. Son objectif : aider les seniors à réduire leur temps de réaction en cas de freinage d’urgence et à mieux prendre en compte l’angle mort. Le tout sans pénaliser le confort de conduite et l’attention.

Un système qui compense les déficits visuels et moteurs

Avec les ADAS classiques, les signaux d’alerte s’affichent dans le rétroviseur ou sur le tableau de bord. Dans certaines conditions d’éclairage, ils peuvent passer inaperçus. En outre, ils nécessitent de tourner ou d’abaisser la tête pour les voir, ce qui peut poser problème en cas de mobilité du cou réduite. L’interface Advise a pris en compte ces limites. Les alertes qu’elle émet apparaissent au cœur du champ de vision conducteur. Couleurs vives, visuels explicites, on ne peut pas les rater.

Une interface utilisant la technologie dite « tête haute »

Advise utilise la technologie dite « tête haute » qui consiste à faire apparaître les informations au conducteur non plus seulement sur le tableau de bord mais sur la route, par un système de projection d’image. Une technique encore peu développée mais à laquelle s’intéressent très sérieusement la plupart des constructeurs automobiles. 

Convaincre les constructeurs automobiles du bien fondé de cette nouvelle interface

Prochaine étape : tester l’interface en situation réelle et l’enrichir de nouvelles situations à risques

Les tests de l’interface Advise sur simulateur sont concluants. Prochaine étape : convaincre les équipementiers et les constructeurs de réaliser des prototypes et de tester l’interface sur roulage libre, en situation réelle. D’ici là, l’Institut de la vision souhaite encore enrichir Advise. En gérant d’autres situations à risque (passage d’intersections, gestion des dangers venus des côtés…) et en rendant les alertes encore plus pregnantes visuellement. 

advise3.jpg

Code du projet

ADVISE

Organismes de recherche et partenaires

Streetlab , 17 rue Moreau, 75012 PARIS

www.streetlab-vision.com

Principaux intervenants

Julien ADRIAN, chef du projet

Caroline CHAUVIRE, responsable du pôle de la basse vision

Date de début / Durée

12 mois

Documents à disposition

A voir aussi