La prévention des risques via l’Intelligence Artificielle et le Big Data – Connaître, comprendre, prédire et prévenir

SAVE-THE-DATE---TW_2.jpg

Mettre l'intelligence artificielle et le big data au service de la prévention des risques, c'est notre ambition au travers de cet appel à projets.
Technologies connectées, objets intelligents, supervision des activités humaines, délégations de tâches aux machines, l'introduction de ces nouveautés influencera nos habitudes de vie et nos comportements. Les algorithmes et les traitements de données constituent un nouveau potentiel de connaissances.

La recherche doit nous permettre de mieux préparer le monde de demain.

Les progrès effectués ces dernières décennies en matière de baisse du nombre d’accidents, en particulier sur les routes, sont indéniables. Pour autant, il semble qu’un plancher ait été atteint. Des phénomènes sociétaux, conjoncturels ou générationnels sont probablement en jeu dans la prise de risque. La question des comportements est sans doute un champ à instruire à un moment où les sciences sociales et les neurosciences commencent à disposer d’outils et d’approches innovants.

L'objectif de cet appel à projets est donc d’approfondir la recherche en connaissances, apporter des solutions de prévention et de sensibilisation dans le domaine du risque et plus particulièrement sur les champs suivants :

Compréhension des comportements irrationnels.

Mobilité, voitures connectés et autonomes.

Les vulnérables face aux nouvelles mobilités.

Capteurs, objets connectés et Smart Home.

Données personnelles et privacy.


Les modalités précises de cet appel à projets se trouvent dans le document joint (bas de page).

Pour candidater : 

• téléchargez le modèle de dossier d'intention synthétique du projet ;

• complétez le document : " Dossier d'intention synthétique du projet " (3 pages maxi, arial 10);

• transmettez le dossier synthétique au plus tard le 23 février 2018 à : contact@fondation.maif.fr / laetitia.lucas@fondation.maif.fr (en copie) en version pdf obligatoirement.

Seuls les dossiers d’intention synthétique respectant les contraintes définies seront étudiés.


A voir aussi