Bonnes pratiques et économie collaborative - Expérience utilisateur

Retour sur l'enquête qualitative réalisée auprès des étudiants de l'Université de Lille

Le projet « Bonnes pratiques et économie collaborative » a réalisé une enquête qualitative auprès de plusieurs populations d’étudiants de l’Université de Lille.

Sans surprise, dans leur grande majorité les étudiants se déclarent utilisateurs des plates-formes numériques (co-voiturage, location saisonnière, ventes d’objets, etc.). La panoplie des risques perçus est assez évidente pour tous : tromperie sur la marchandise, vendeur malhonnête, manque de garantie en cas de problème avéré. 

ECOCO2.jpg

Ces risques ne sont pas qu’une vue de l’esprit. En effet, de nombreuses mauvaises expériences ont été relatées par les étudiants.

Visiblement, la réputation numérique est le moteur de la confiance sur les plates-formes de l’économie collaborative. La stratégie de couverture de ces risques réside quasi uniquement dans la consultation des avis laissés par les autres usagers. Encore faut-il que ces avis soient fiables et honnêtes …

Très peu pensent à demander une certification des vendeurs par des tiers de confiance ou s'il y a la possibilité de souscrire des assurances réparatrices des avanies subies suite aux transactions.

Plus surprenant est la réticence des participants à se placer dans le rôle du vendeur de bien ou de service. Les risques liés aux responsabilités à endosser (réelles ou supposées) constituent le principal frein pour ces jeunes populations.

En complément, le projet va prochainement procéder à une enquête quantitative à plus large échelle sur d’autres populations.

519387158-bokan76_iStock3.jpg