Infographie du projet MEDOC

Mieux comprendre les situations accidentogènes de la route pour mieux les éviter.

embouteillage-fondation-maif2.jpg

Nous avons tous eu ce sentiment au volant d’avoir évité le drame de près. C’est justement ces instants de freinage brutal ou d’accélération soudaine qui permettent de mieux comprendre les situations à risque.

160 volontaires ont participé à une étude récente menée par l’IFSTTAR. Un boîtier installé dans leur véhicule a collecté leurs données de conduite pendant deux mois. 

Ces enregistrements ont été croisés avec 2 autres relevés d’informations produits par le conducteur : il pouvait signaler le ressenti d’un incident via un bouton lié au boîtier, et tenait un carnet de bord électronique à domicile.

Les données obtenues ont permis d’examiner les conditions dans lesquelles certaines situations de conduite critique surviennent et aussi à identifier 3 types de conducteurs : les calmes et prudents, les pragmatiques et les nerveux et imprudents. Ces conducteurs volontaires ont également communiqué des informations sur le type d’incident vécu, sur la personne qu’ils considèrent en être à l’origine, sur les facteurs de risque et les solutions qui permettraient de les éviter à l’avenir.

Voici les incidents les plus courants et les principales solutions proposées par les conducteurs. Et surprise, il ne s’agit que de bon sens !

Pour en savoir plus sur ce projet, cliquez ici !